Mamoudou Gassama, un héros malien sans-papiers, naturalisé français

Macron a reçu Mamoudou Gassama à l'Elysée
Par Ange Tiémoko
Publié le 28 mai 2018 à 16:31 | mis à jour le 28 mai 2018 à 16:31

Mamoudou Gassama le jeune malien sans-papiers de 22 ans, qui a sauvé samedi un enfant de 4 ans ‘‘sera naturalisé’’ français, ‘‘en reconnaissance de son acte de bravoure’’, a annoncé lundi le président français Emmanuel Macron, après avoir reçu le ‘‘héros’’ des parisiens à l’Elysée.

En un week-end, Mamoudou Gassama est devenu le héro des parisiens

J’ai reçu M. Gassama. ‘‘Je lui ai annoncé qu’en reconnaissance de cet acte héroïque, il allait être régularisé dans les plus brefs délais, et que la brigade des sapeurs-pompiers de Paris était prête à l’accueillir’’, a indiqué Emmanuel Macron lundi matin, après avoir reçu le jeune malien en tête-à-tête à l’Elysée.

Arrivé en France il y a six mois à peine, le jeune malien, sans-papiers a escaladé à mains nues samedi soir la façade d’un immeuble du 18e arrondissement de Paris pour sauver la vie d'un enfant de quatre ans, agrippé à un balcon.

La vidéo de son exploit, filmée par des passants a ensuite fait le tour des réseaux sociaux.

Interrogé par BFMTV sur son acte, le jeune homme a expliqué qu’à la vue de cet enfant accroché à ce balcon, il est sorti, a couru pour regarder les solutions pour sauver l’enfant.

‘‘J’ai réussi à attraper le balcon, je suis monté comme ça et Dieu merci, je l’ai sauvé”, a-t-il précisé.

Après avoir raconté son sauvetage lundi à l’Elysée, Mamoudou Gassama s’est réjoui d’avoir reçu “un cadeau” de la part d’Emmanuel Macron: une médaille et un diplôme.

L’enfant et son héros ont été ensuite pris en charge par les pompiers parisiens. Les deux hommes se portent bien, mais Gassama s’en est sorti avec quelques égratignures.

Le père du petit garçon a été déféré au tribunal de Paris où il comparaîtra le 25 septembre pour son attitude que le parquet a qualifié l'infraction de "soustraction à une obligation parentale". Il risque jusqu’à 2 ans de prison et 30.000 euros d’amende.



Articles les plus lus