Foot ivoirien: Ibrahim Kamara désigné sélectionneur des Eléphants

Ibrahim Kamara, nouveau sélectionneur des Eléphants

Intérimaire depuis le départ du Belge Marc Wilmots en novembre 2017, l’ex-international ivoirien Ibrahim Kamara a été confirmé au poste de sélectionneur des Eléphants (équipe nationale), a annoncé samedi à Abidjan la Fédération ivoirienne de football (FIF).

Ibrahim Kamara nommé sélectionneur des Éléphants pour deux ans

M. Kamara, dont le contrat a une durée de deux ans, devra assurer la "qualification" des Eléphants pour la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2019 qui se tiendra au Cameroun et les "jeux olympiques" de 2020, a dit le premier vice-président de la Fif, Sory Diabaté, face à la presse.

Ibrahim Kamara, qui a aussi assuré l’intérim d’Hervé Renard (dont il était l’adjoint) et de Michel Dussuyer, a remporté la CAN des moins de 17 ans avec les Eléphanteaux en 2013.

Après six mois de collaboration, Marc Wilmots et la Fif ont décidé le 13 novembre 2017 de mettre fin au contrat de l’ex-sélectionneur "à l’amiable", suite à l’élimination de l’équipe nationale ivoirienne de la phase finale de la Coupe du monde 2018. En sept matches, il avait enregistré quatre défaites, deux nuls et une victoire.

Après avoir dévoilé l’identité du nouveau sélectionneur des Eléphants, Yéo Martial a dit pourquoi leur choix s’est porté sur la personne de Kamara Ibrahim. « Trouver quelqu’un qui puisse à la fois préparer l’équipe et l’emmener à la Can 2019 et ensuite continuer pour préparer la Can 2021. Préparer 2019 et 2021, c’était l’objectif. Il fallait pouvoir trouver quelqu’un qui puisse refléter tout cet ensemble, c’est-à-dire quelqu’un qui a des qualités de formateur et compétiteur.

Dans un premier temps, la commission a pu dégager 5 coaches. Et par la suite, on a pu dégager 3 coaches. Il y a quelques jours, la commission a dégagé le nom de celui qu’elle estime être à même de pouvoir diriger l’équipe des Eléphants pour pouvoir atteindre tous ces objectifs.

Au sujet de la durée du contrat du nouveau sélectionneur, Sory Diabaté, le vice président de la FIF, a pour sa part ajouté que "si au bout de ces années, nous sommes satisfaits de ce travail, pourquoi pas 2+2 ?".