Gabon : En convalescence à Rabat, Ali Bongo reçoit des collaborateurs

Des dignitaires gabonais au chevet d'Ali Bongo à Rabat
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 10 décembre 2018 à 18:40 | mis à jour le 14 mai 2019 à 20:29

Ali Bongo Ondimba recouvre peu à peu la santé. Arrivé au Maroc, début décembre, où il poursuit sa convalescence, le président gabonais a reçu la visite de hautes personnalités de son régime.

Des dignitaires gabonais au chevet d'Ali Bongo

Le pronostic vital d'Ali Bongo Ondimba n'est désormais plus engagé. C'est du moins ce qui ressort de la visite effectuée par trois personnalités gabonaises au chef de l'Etat. Le locataire du Palais du bord de mer était en effet plongé dans un profond coma, le 24 octobre dernier, lors d'une visite de travail en Arabie saoudite.

Après des soins intensifs à l’hôpital King Faisal de Riyad, le président gabonais est arrivé au Maroc, sur invitation de son ami, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour y poursuivre sa convalescence. C'est donc ce moment qu'ont choisi de hauts responsables gabonais pour rendre visite au Président de la République.

Arrivés à Rabat, le 4 décembre, à bord d'un avion affrété par le Souverain marocain, le Vice-président Pierre-Claver Maganga Moussavou, le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet et la Présidente de la Cour constitutionnelle Marie-Madeleine Mborantsuo, étaient au chevet du président Ali Bongo Ondimba.

Il s'agissait dans un premier temps pour ces trois personnalités de lui apporter leur réconfort dans cette difficile épreuve qu'il traverse depuis près de deux mois. Ensuite, lui témoigner leur fidélité et surtout le rassurer de ce que son pouvoir est à l'abri des "prédateurs" qui avaient évoqué la vacance de la présidence dès les premières heures de sa maladie.

Notons que la Cour constitutionnelle gabonaise avait rajouté un nouvel alinéa à la loi fondamentale pour éviter de constater la vacance de la présidence, comme l'exigeait l'opposition. Cette disposition particulière stipule qu' « En cas d'indisponibilité temporaire du président (...) certaines fonctions (...) peuvent être exercées, selon le cas, soit par le vice-président de la République, soit par le Premier ministre, sur autorisation spéciale de la Cour constitutionnelle. »



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
03
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Maria Mobil d’Ariel Sheney à Abidjan: Tout sur son séjour