Mali: L’Etat annonce le déploiement d’un bataillon de sécurisation à Mopti

Des soldats seront déployés à Mopti
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 08 janvier 2019 à 22:31 | mis à jour le 08 janvier 2019 à 22:31

Le Premier ministre malien, Soumeylou Boubèye Maiga a annoncé le déploiement d’un bataillon de sécurisation à Mopti, dans le Centre du Mali, "d’ici à un mois", après la recrudescence des violences contre les civils dans la région.

Des soldats seront déployés à Mopti

"D'ici un mois, un bataillon sera déployé" dans la région de Mopti, a posté Boubèye Maiga mardi sur son compte Twitter, après son passage la veille devant les députés maliens, pour expliquer la situation sécuritaire dans le Centre du pays.

Il y a une semaine, 37 civils Peuls ont été "exécutés dans leur domicile", le jour de l’an, à Koulogon, à 117 Km de la ville de Bankass, dans la région de Mopti au Centre du Mali, dans une attaque attribuée à des chasseurs traditionnels Dozos, d'ethnie Dogons.

Le 4 janvier, le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita (IBK), en visite surprise dans le village de Koulogon, a annoncé la construction d’une base militaire.

Poursuivant, IBK a également donné "des instructions fermes au chef état-major général des armées (CEMA), afin que les Forces armées maliennes (FAMA) sécurisent davantage toutes les populations" de cette région, en proie aux conflits intercommunautaires et aux attaques djihadistes.

"La primauté de l’action militaire sera poursuivie au Centre du Mali", a déclaré le Premier ministre, "ajoutant que "ces efforts militaires doivent être soutenus par des actions politiques afin de ramener la réconciliation et le développement" dans la zone.

En visite à Mopti fin décembre, Boubèye Maiga a annoncé, le début processus de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) à Mopti, le 24 décembre après celui de Tombouctou, Gao et Kidal.

Lundi, face aux députées, M. Maiga a indiqué que ce processus DDR engagé a permis de saisir 444 armes, dont des armes de guerre dans la région où la circulation d’engins à deux roues et de 4×4 dans certaines localités reste interdite par mesure de sécurité.

Pour aider le gouvernement à mettre fin au cycle de la violence" dans la région, la Mission onusienne au Mali (MINUSMA) a annoncé "le déploiement d'une équipe des droits de l'homme à Mopti.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Dj Arafat: Le medecin de la clinique explique tout sur sa mort
03
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Décès d' Arafat : Le député Lobognon Alain accuse