Mali : La MINUSMA ouvre des enquêtes sur une nouvelle tuerie de civils

La MINUSMA recherche les auteurs des tueries perpétrées les 16 et 17 février

La Mission onusienne au Mali (MINUSMA) a ouvert une enquête sur les attaques perpétrées contre des civils les 16 et 17 février dans les villages de Minima Maoudé et Libe, dans le cercle de Bankass, région de Mopti, a indiqué mardi la mission dans une note.

La MINUSMA recherche les auteurs des tueries perpétrées les 16 et 17 février

Samedi, "des inconnus armés ont attaqué le village de Minima Maoude, au centre Mali, occasionnant la mort de plusieurs civils et des blessés, incendié des cases et des greniers du village", a expliqué la MINUSMA, ajoutant que "ces mêmes actes ont été reproduits le jour suivant dans le village de Libe, situé à 15 km, à l'Est de Minima Maoudé, faisant également des victimes".

La MINUSMA "préoccupée par ces allégations, a déployé (sa) Division des droits de l'homme et de la protection (DDHP) afin d’enquêter sur ces graves abus des droits humains, survenus lors de ces attaques", a fait savoir la mission onusienne, qui a "vigoureusement condamné ces attaques".

La mission onusienne a salué les efforts du gouvernement du Mali qui a rapidement déployé un détachement des Forces armées maliennes (FAMA) dans la zone, après les incidents, ainsi que la gendarmerie de Bankass qui a ouvert une enquête parallèle, pour faire la lumière sur ces attaques.

Poursuivant, la MINUSMA a exhorté les autorités maliennes à "prendre des mesures urgentes pour prévenir des nouveaux incidents de violence armée, ainsi qu'à faire aboutir son enquête en vue de traduire en justice les auteurs de ces crimes".