La police malienne annonce des sit-in les 18 et 19 mars

La police malienne réclame

Les responsables de la coordination des syndicats de la police malienne ont annoncé jeudi la tenue de deux sit-in les 18 et 19 mars à Bamako "pour réclamer de meilleures conditions de travail", face à la presse.

La police malienne réclame "de meilleures conditions de travail"

"La coordination des syndicats de la police nationale tiendra des Sit-in le 18 mars devant la Direction générale de la police nationale (DGPN) et le jour suivant, le 19, au siège du ministère de la Sécurité pour exiger la résolution définitive de (ses) points de revendications", a déclaré le porte-parole de la coordination des syndicats, Jean Antoine Samaké, précisant que "les syndicats restent ouverts aux dialogues".

La coordination des syndicats de la police réclame entre autres 15 points, dont le paiement des perdiems de la présidentielle de 2018, la prime globale alimentaire de la dernière promotion des élèves sous-officiers de la police, la dotation complète de tous les policiers en arme individuelle et en tenue, la modification de la décision portant organisation et déroulement du concours professionnel, le dédommagement des policiers victimes des événements de Kidal".

"On ne demande absolument rien qui est impossible à l’Etat", s’est dit Jean Antoine Samaké, soulignant que tout est faisable, sauf que cela relève "d’une mauvaise volonté de la part des autorités" de tutelles qui "refusent d’appliquer les accords qui avaient déjà été signés en novembre 2018".