Mali : Attaque de Dioura, un ex-colonel des FAMa complice des jihadistes

L'ex-colonel Ba Ag Moussa, cerveau de l'attaque de Dioura
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 18 mars 2019 à 15:30 | mis à jour le 18 mars 2019 à 15:51

L'attaque du camp militaire de Dioura livre ses secrets. Un ancien déserteur de l'armée malienne, l’ex-colonel Ba Ag Moussa, est celui qui a lancé l'assaut contre ses anciens frères d'armes.

Le déserteur Ba Ag Moussa, cerveau de l'attaque de Dioura

21 morts, plusieurs blessés et de nombreux disparus, ainsi que d'importants dégâts matériels, tel est le bilan provisoire de l'attaque perpétrée au camp de l'armée malienne de Dioura, dans le centre du pays. Cet assaut lancé par des « terroristes », à l'aube de ce dimanche 17 mars, a été conduit par un déserteur des Forces armées maliennes (FAMa), l’ex-colonel Ba Ag Moussa alias Bamoussa Diarra, qui a rallié le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM) dirigé par le Jihadiste Iyad Ag Ghali.

Cette attaque, du reste très meurtrière, a duré plusieurs heures, tant les terroristes faisaient montre d'une certaine technicité et d'une ténacité dans leur assaut. Le colonel déserteur, ancien « grenadier-voltigeur », réputé pour avoir une bonne expérience en matière de combat, a certainement formé ses hommes à ce genre d'affrontement. Il aura donc fallu plusieurs heures de combat, avec des renforts terrestres et aériens, avant que les forces loyalistes ne réussissent à prendre le dessus sur les assaillants.

Notons que plusieurs dizaines de jihadistes venus à motos et en voitures avaient réussi à prendre le contrôle du camp de Dioura avant que les militaires maliens ne les délogent, avec l'appui de la force française Barkhane.

L’ex-colonel Ba Ag Moussa a plusieurs faits d'armes à son actif. Les attaques terroristes sur Aguelhok, Ménaka, Tessalit et Kidal au nord, ainsi que Niono, Diabaly et Nara au centre sont à mettre à son actif.


Il est donc activement recherché par les autorités sécuritaires maliennes, qui entendent mettre un terme à ses nuisances.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp