CPI : À La Haye, Charles Blé Goudé adopte une posture présidentielle

À La Haye, Charles Blé Goudé adopte une posture présidentielle
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 18 avril 2019 à 17:25 | mis à jour le 18 avril 2019 à 17:31

La résidence hôtelière de Charles Blé Goudé ne désemplit pas depuis sa libération le 1er février dernier. Recevant parents, amis et connaissances, le président du COJEP ne cesse de leur exprimer ses espoirs pour la Côte d'Ivoire de demain.

Charles Blé Goudé, un long périple vers son destin ?

Charles Blé Goudé aspire à diriger la Côte d'Ivoire un jour. Cette ambition, l'ancien leader des jeunes patriotes l'a, à maintes reprises déclarée, alors qu'il était encore à la tête du puissant syndicat estudiantin, la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI), il y a de cela 20 ans. Aussi, en dépit de tous les obstacles qui s'interposent au travers de chemin, l'homme poursuit sa marche vers ce qu'il croit être son destin.

Après trois ans d'exil au Ghana et cinq ans de détention dans la prison de Scheveningen à La Haye, l'ancien ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo vit, depuis plus de deux mois et demi, à l'hôtel Crowne Plaza Den Haag - Promenade de La Haye. En dépit des restrictions qui lui sont imposées par la CPI, Charles Blé Goudé reçoit de nombreuses visites jour après jour.

Personnalités politiques, délégations de partis politiques, associations d'Ivoiriens et d'autres Africains, personnes connues ou anonymes... tous se bousculent au portillon pour apporter leur compassion et leur réconfort à l'ancien codétenu de Laurent Gbagbo.

Aussi, lors de son adresse à la "Nation", le 27 mars 2019, Blé Goudé avait effectivement adopté une carrure d'homme d'État, au point de donner des accolades à certains de ses proches dont il semblait valider la mission d'investir la Côte d'Ivoire pour les prochaines batailles politiques. « La Côte d’Ivoire, un tout qui a besoin de tous », pouvait-on lire comme slogan lors de cette première tribune offerte à l'ancien général de la rue.

En début de semaine, le président du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (COJEP) a reçu une délégation des Ivoiriens vivant aux Pays-Bas. Conduite par Jeanne Tilman Tadjo, Présidente du CADSCI (Comité d'Action pour la Défense de la Souveraineté de la Côte d'Ivoire), cette délégation était venue apporter son soutien à Blé Goudé.

Les dés sont donc jetés, et l'ancien leader de la galaxie patriotique entend prendre son bâton de pèlerin pour jouer sa propre carte politique. Et, il semble avoir compris et adopté le conseil de son mentor Gbagbo, lui disant qu'en politique, rien ne se donne, tout s'arrache.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Eudoxie Yao quitte Paris et rentre en catimini à Abidjan