Fête de la liberté du FPI: Koua Justin explique le choix de Duékoué

Koua Justin, PCO de la Fête de la liberté
Par K. Richard Kouassi
Publié le 19 avril 2019 à 19:42 | mis à jour le 19 avril 2019 à 19:42

La Fête de la liberté du Front populaire ivoirien (FPI, parti d'opposition), tendance proche de Laurent Gbagbo, se tiendra les 26 et 27 avril 2019 à Duékoué (ouest de la Côte d'Ivoire). Le choix de cette localité n'est pas fortuit, selon Koua Justin, porte-parole du parti et président du comité d'organisation de l'événement.

La Fête de la liberté à Duékoué

Au cours d'une conférence de presse, ce vendredi 19 avril 2019, Koua Justin s'est longuement exprimé sur les raisons qui ont poussé le parti de Gbagbo à choisir Duékoué pour accueillir la Fête de la liberté. Le porte-parole du Front populaire ivoirien a dépeint un triste décor de l'ouest de la Côte d'Ivoire au lendemain de la crise postélectorale.

" La crise dite postélectorale a causé beaucoup de tort à toute la Côte d’Ivoire. Les Ivoiriens ont souffert dans leur chair et dans leur âme. Mais vous conviendrez avec moi que l’ouest de la Côte d’Ivoire avec les populations Wê et Dan, en a de loin payé le plus lourd tribut. Des villages entiers rasés et rayés de la carte de la Côte d’Ivoire, des terres confisquées, des milliers de personnes déplacées ou contraintes à l’exil dans les pays limitrophes, des centaines de milliers de personnes tuées pour ne pas dire décimées qui n’ont pas eu droit aux sépultures sur les terres de leurs ancêtres. Le tableau des événements postélectoraux à l'Ouest est sombre, ahurissant, voire révoltant, qui fait de cette région de notre pays une région martyre", a soutenu le " Ché " face à la presse.

Pour ce leader de la jeunesse du FPI, eu égard aux souffrances endurées par le peuple Wê, il était important que son parti lui témoigne son soutien. " Le peuple Wê qui a longtemps gémi de douleur dans le silence et dans le silence et l'indifférence méprisante des tenants actuels du pouvoir a droit à la solidarité de ses frères et sœurs du Front populaire ivoirien, surtout que malgré ces atrocités qu'il a subies, il est resté fidèle et loyal au président Laurent Gbagbo ", a-t-il ajouté.

Au moment où Koua Justin et les siens se préparent à célébrer la liberté à Duékoué, Pascal Affi N'Guessan annonce une autre fête à Adzopé les 3 et 4 mai 2019. L'ancien Premier ministre est déterminé à tenir tête à ses anciens compagnons de lutte avec lesquels il entretient aujourd'hui des relations conflictuelles. Comme l'a signifié le député de Bongouanou, il s'agira de " se prononcer non seulement sur la situation sociopolitique de la Côte d’Ivoire, mais surtout d’appeler les militants à la mobilisation en vue de la reconquête du pouvoir d’État en 2020 ".



Articles les plus lus