Côte d'Ivoire : Le Bureau de l'Assemblée nationale formé sous fond de conflit

Le Bureau de l'Assemblée nationale a été constitué sans les groupes parlementaire de l'opsition
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 07 mai 2019 à 10:57 | mis à jour le 07 mai 2019 à 10:57

Le Bureau de l'Assemblée nationale a été formé, lundi 06 mai 2019, sans les Députés de l'opposition ivoirienne. Les élus PDCI, Vox Populi et Rassemblement ont refusé de participer à la mise en place de l'organe directeur du Parlement ivoirien, prétextant une flagrante violation du règlement intérieur de l'Institution.

L'opposition s'exclut de la constitution du bureau de l'Assemblée nationale

C'est un grande première dans l'histoire de la Côte d'Ivoire. L'Assemblée nationale ivoirienne fonctionnera avec un Bureau monocolore. Les groupes parlementaires PDCI-RDA, Rassemblement et Vox Populi se sont exclus volontairement du vote qui devrait définir la composition du Bureau de l'Assemblée nationale. Le motif évoqué par la députée Yasmina Ouégnin du groupe parlementaire Vox populi, une violation flagrante des textes qui régissent le Parlement. En effet, selon les groupes parlementaires de l'opposition, la composition du Bureau de l'Assemblée nationale, selon les règlements de l'Institution, devrait être le reflet de la configuration politique de l'Assemblée nationale.

"Le reflet de la configuration politique est une condition nécessaire au bon fonctionnement du Bureau et à travers ses décisions, de toute l’Assemblée nationale”, fait savoir Félix Akoto Yao, député PDCI de Daoukro avant d'ajouter que "cette règle est impérative et a pour but d'imprimer au bureau un caractère inclusif qui le légitime dans sa prise de décision". L'élection au forceps des membres du Bureau de l'Assemblée nationale constitue donc pour les groupes parlementaire de l'opposition, "un véritable recul démocratique".

Ce qui n'est pas le cas dans le camp du pouvoir. A en croire les députés du groupe parlementaire RHDP, ce serait la victoire de la démocratie sur toute autre considération politique. L'honorable Basile Fregbo, anciennement président de commission, par ailleurs nouveau vice-président dans le bureau fraîchement constitué, estime pour sa part que le reflet de la configuration politique ne signifierait aucunement la répartition proportionnelle des postes à un groupe quelconque. "On peut aller à la consultation, mais le dernier mot revient au Président du Parlement. Nulle part, ni dans les textes de l'Assemblée nationale, ni dans la Constitution, on parle de proportionnalité. Le législateur a été précis", a-t-il clarifié.

Ci-dessous le nouveau Bureau de l’Assemblée Nationale dirigé par son Président Amadou Soumahoro, constitué lundi 6 mai 2019, sans les groupes parlementaires de l’opposition.

I- Les Vices Présidents

1-Diawara Mamadou

2-Brou Adjoua Epse Peumonde

3-Camara Kinaya Juliette

4-Dogbo Logbo Myss Belmonde

5-Fregbo Guete Basile Mesmin

6-Kponh Taly Evelyne

7-Laciné Kiné

8-Likane Yagui Jean

9-Siki Bon Blaise

10-Touré Yacouba

11-Traoré Idrissa

II-SECRETAIRES

1-Aboulaye Ben Meïté

2-Aboh Faustin

3-Alain Ekissi

4- Anigo Effoué Epse Attougbré

5-Coulibaly Aboubacary

6- Yaya Doumbia

7-Dah Sassan

9-Kone Tiébissiri

10-Kouassi Koffi Krah Paulin

11-Evariste Meambly 1

2-Vedea Blikan Elisabeth

III-QUESTEURS

1-Diomandé Abdoulaye Karim

2-Gauze Léon Charles

3-Oulaï Zagny Madeleine



Articles les plus lus