Economie : La Côte d’Ivoire « pays pré-émergent» selon Moubarack Lô

La Côte d’Ivoire tend vers l'émergence
Par Ange Atangana
Publié le 18 mai 2019 à 23:17 | mis à jour le 19 mai 2019 à 09:19

La Côte d’Ivoire occupe une bonne place du classement annuel concernant l’émergence économique. Celui-ci a été établi avec le concours de Moubarack Lô, économiste, conseiller du premier ministre sénégalais.

La Côte d’Ivoire parmi les pays ayant fait le plus de progression en 2017.

La Côte d’Ivoire aspire à l’émergence à l’horizon 2020. Tout porte à croire qu’elle s’y approche selon l’Institut de l’émergence. Celui-ci vient de publier son classement 2017 concernant l’émergence économique des pays africains. Se basant sur l’Indice synthétique d’émergence économique (ISEME), quatre critères ont guidé cette étude : la richesse, le dynamisme économique, la transformation structurelle et la bonne insertion dans l’économie.

A la lumière de ceux-ci, la Côte d’Ivoire pointe à la 12e place du classement de l’Institut. Le pays des Eléphants a connu une progression de 0,341 en 2016 à 0,344 en 2017. Cette performance vaut au pays d’être classé parmi les « pays pré-émergents » du rapport. D’autres pays comme l’Algérie, le Gabon, l’Egypte et la Guinée équatoriale.

Le Sénégal, le Cameroun, le Nigeria et le Rwanda figurent eux un cran en deçà dans la catégorie des « pays potentiellement émergents ». Les mauvais élèves (Libéria, République Centrafricaine et Burundi) sont regroupés dans les « pays sous-développés ».

Ce classement est dominé par le Maroc (0,546) et l’Afrique du sud (0,517), seuls « pays émergents » de l’Institut. Cette étude a été réalisée sous la plume de Moubarack Lo, Amaye Sy et Mamadou Ngom. Ce classement est basé sur l’Indice synthétique d’émergence économique (ISEME), conçu par l’économiste sénégalais Moubarack Lô, le conseiller du premier ministre du Sénégal.