Foot : Acculé, Ahmad Ahmad doit-il rendre le tablier ?

Le patron du foot africain est de nouveau cité dans un scandale financier

Ahmad Ahmad dans la tourmente
Par Ange Atangana
Publié le 16 juillet 2019 à 16:23 | mis à jour le 16 juillet 2019 à 16:23

BBC Sport révèle que le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, a reçu plusieurs paiements lors de la Coupe du monde en Russie.

Ahmad Ahmad encore dans la tourmente.

À quelques jours de la finale de la CAN 2019, le président de la CAF est à nouveau au cœur d’un scandale. Cette fois, c’est une enquête de la BBC qui met en cause Ahmad Ahmad. Publiée lundi, cette enquête l'accuse d’avoir reçu un double paiement de l'instance dont il a la charge pendant la période de la Coupe du monde en 2018.

Documents à l’appui, la BBC révèle que le patron de la CAF a sollicité un premier paiement de 18 450 dollars (10,7 millions de francs CFA) auprès de son département financier au titre de frais de mission. Cette dernière, selon le journal, s’étendrait du 7 juin au 17 juillet, période durant laquelle Ahmad Ahmad devait séjourner en Russie pour assister à un congrès de la FIFA, le 13 juin 2018 et assister au Mondial. Ce qui intrigue le média britannique, c’est que le Malgache n’a pas déduit les jours où il n'était pas physiquement présent à Moscou, ni les jours où il n'était pas encore arrivé dans la capitale russe.

La BBC renseigne que, durant cette même période, le président de la CAF s’est rendu au Caire pour quatre jours avant de rallier Madagascar. Seulement, durant cet intervalle où il était supposé être entre l’Egypte et son pays, Ahmad Ahmad aurait de nouveau sollicité 4 050 dollars (2,3 millions de francs CFA) à la CAF. On apprend également qu’il a perçu une indemnité journalière de 450 dollars (264 317 francs CFA) de la FIFA pendant la Coupe du monde en tant que vice-président de l’instance internationale.


Pour le moment, l’accusé ne s’est pas encore prononcé. Selon certaines indiscrétions, il pourrait le faire après la finale de la CAN 2019, qui se disputera le vendredi 19 juillet entre le Sénégal et l' Algérie. Cette affaire tombe mal pour la CAF alors qu’elle est depuis juin sous la tutelle de la FIFA. L’instance internationale du football a désigné la Sénégalaise Fatma Samoura pour diriger un audit au sein de la confédération africaine.






Articles les plus lus