Mamadou Koulibaly en croisade au Gabon: Ouattara en ligne de mire

Mamadou Koulibaly annoncé au Gabon
Par K. Richard Kouassi
Publié le 16 août 2019 à 13:34 | mis à jour le 16 août 2019 à 13:52

Mamadou Koulibaly est candidat déclaré à la présidentielle d'octobre 2020. Sous la bannière de Liberté et démocratie pour la République (LIDER), l'ex-président de l'Assemblée nationale rêve de s'installer au Palais présidentiel et succéder ainsi à Alassane Ouattara. Pour atteindre ses objectifs, le professeur d'économie tisse son réseau.

Mamadou Koulibaly annoncé au Gabon

Cela est su de tous, Mamadou Koulibaly nourrit des ambitions présidentielles. Le transfuge du Front populaire ivoirien (FPI, parti d'opposition) a clairement affiché son intention d'accéder au pouvoir d' État à la présidentielle de 2020. Il portera les couleurs de Liberté et démocratie pour la République, parti qu'il a fondé le 14 juillet 2011, après avoir quitté le FPI.

Traité par ses anciens camarades comme un traitre et accusé d'avoir lâché Laurent Gbagbo, suite à la chute du régime des refondateurs, Mamadou Koulibaly a toujours soutenu le contraire. "Il ne faut pas interpréter la création de LIDER comme l’ambition de Koulibaly de diriger la Côte d’Ivoire. LIDER, je l’ai dit et je le répète, a été créé pour donner aux Ivoiriens la possibilité d’avoir chacun une ambition pour la Côte d’Ivoire, mais une ambition de modernité, de démocratie, de liberté et surtout une ambition de construction d’une nation à travers la République. L’instrument est créé, n’importe lequel des militants pourrait l’utiliser ou s’appuyer dessus pour être président de la République, pour diriger la Côte d’Ivoire. C’est un esprit que LIDER cultive", a-t-il confié lors d'une interview publiée sur le site de son parti à l'occasion du premier anniversaire de LIDER.

Mamadou Koulibaly entend se donner les moyens pour remporter la présidentielle de 2020. Cela passe par des soutiens extérieurs. Début juillet 2019, le candidat de LIDER a séjourné en Russie où il a échangé avec le représentant spécial du président Vladmir Poutine pour le Moyen-Orient et l' Afrique et vice-ministre des Affaires étrangères de Russie, Son Excellence Mikhaïl Bogdanov.

De sources proches du parti de Mamadou Koulibaly, l'économiste s'envolera très bientôt pour le Gabon. "Avis aux Ivoiriens de la diaspora et aux Africains avides d’un discours sensé sur l’économie, la politique, la liberté, la responsabilité, la sortie du CFA... Le Professeur Mamadou Koulibaly sera au Gabon", annonce LIDER.


On voit que l'ancien proche de Laurent Gbagbo pourrait animer des conférences publiques sur les différents thèmes cités plus haut. Et quand on sait que ses idées sur tous ces sujets sont aux antipodes de celles du régime d'Abidjan, notamment sur la question du FCFA, il apparait évident que le Président de LIDER ne sera pas tendre avec le chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara, qui reste un des farouches défenseurs de la monnaie coloniale.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp