Santé d' Ali Bongo : Le juge Ayo Mba suspendue avant son verdict

Black-out total sur la santé d' Ali Bongo à Libreville

La santé d' Ali Bongo, un sujet tabou au Gabon
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 21 août 2019 à 18:29 | mis à jour le 21 août 2019 à 18:53

La santé d' Ali Bongo est quasiment devenue un sujet tabou au Gabon. Paulette Ayo Mba, la magistrate qui devait se prononcer sur cette affaire relative à l'état de santé du président gabonais, vient d'être suspendue par le ministre de la Justice.

Black-out total sur la santé d' Ali Bongo à Libreville

Victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC), le 24 octobre 2018, Ali Bongo Ondimba était plongé dans un profond coma à l’hôpital King Faisal de Riyad où il recevait des soins intensifs. Le chef de l'État gabonais s'est par la suite rendu à Rabat, au Maroc, où il était en convalescence, avant de regagner définitivement le Palais de bord de mer de Libreville. Le retour d'ABO au Gabon n'est pas pour autant de tout repos, d'autant plus que l'opposition gabonaise continue de réclamer la vacance de la présidence.

En effet, nombreux sont les Gabonais qui continuent de s'interroger sur l'aptitude de leur président à diriger le pays. Aussi, en mai dernier, une haute cour de justice du Gabon a rejeté une demande portant à constatation de l'incapacité du président Bongo à gouverner. Mais loin de s'avouer vaincus, ces opposants ont interjeté appel à cette décision.

La charge revenait donc à Paulette Ayo Mba, présidente de la Cour d'appel, de se prononcer ce 26 août sur cette nouvelle requête d'évaluation de la santé d' Ali Bongo par un expert. Mais curieusement, cette magistrate vient d'être suspendue par le ministre de la Justice, sans en donner une raison officielle.


C'est donc à croire que tout sujet portant sur la santé du Président de la République du Gabon est considéré comme tabou. Les opposants et autres médias qui s'entêtaient pour en parler se sont vus censurés. Et pourtant, le président gabonais apparu pour la dernière fois en public, le 17 août dernier, lors de la célébration de la fête de l'indépendance, apparaissait quelque peu amaigri.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp