Côte d'Ivoire: Alassane Ouattara coupe les vivres à Guillaume Soro

Guillaume Soro privé d'indemnités viagères
Par K. Richard Kouassi
Publié le 12 septembre 2019 à 18:24 | mis à jour le 12 septembre 2019 à 18:50

La guerre est déclarée entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro depuis bien longtemps. Les deux hommes qui se sont unis pour chasser Laurent Gbagbo du pouvoir en 2010 ne se supportent plus. Le député de Ferké, qui refusait d'adhérer au RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, coalition au pouvoir), a été contraint d'abandonner son fauteuil de président de l'Assemblée nationale, le 8 février 2019. Depuis, le président ivoirien et son ancien Premier ministre ne cessent de se porter des coups.

Guillaume Soro ne touche plus ses indemnités viagères

Les choses vont vraiment mal entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro. Le chef de l'État et l'ancien patron de l'Hémicycle ont franchi le seuil du non-retour à tel point que l'homme fort du RHDP a ordonné l'arrêt de l'octroi des rentes viagères au député de Ferké. L'information a été livrée par Moussa Touré, le directeur de la communication de Guillaume Soro, à travers un tweet.

"Suite à mon tweet sur la composition pléthorique du gouvernement, quelqu’un a écrit que Guillaume Soro devait renoncer à ses indemnités d’ancien Premier ministre et d’ancien président de l’Assemblée nationale avant de donner des leçons. J’informe que Guillaume Kigbafori Soro ne perçoit aucun centime au titre de ses rentes viagères sur décision du gouvernement", a écrit le proche du président du Comité politique.

Et Moussa Touré de dénoncer : "Quand Guillaume Soro était Premier ministre de Côte d’Ivoire, l’une de ses premières décisions a été de rétablir les indemnités viagères d’ancien Premier ministre d’ Alassane Ouattara. Montant : 7 millions par mois. Il a même fait payer le rappel. À son tour, on bloque ses indemnités. Mais il vit bien et très bien sans cela.”

Cette situation montre que la rupture est véritablement consommée entre Ouattara et l'ex-chef de la rébellion ivoirienne. Mieux, Guillaume Soro se positionne aujourd'hui comme l'un des farouches adversaires du régime RHDP. Il l'a bien démontré au cours de la tournée qu'il a initiée dans le nord du pays pendant près d'un mois. Le leader des soroïstes n'a pas hésité à tirer à boulets rouges sur le pouvoir non sans critiquer ouvertement la gestion d'Alassane Ouattara. D'ailleurs, plusieurs proches de Guillaume Soro dont Alain Lobognon, ont déjà annoncé la candidature de Guillaume Soro à la présidentielle 2020. Ce dernier est même prêt à défier le candidat du RHDP dans les tribunes.



Articles les plus lus