Amadou Gon reporte sa visite dans l'ouest ivoirien, un préfet en colère

Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre ivoirien
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 12 septembre 2019 à 18:33 | mis à jour le 12 septembre 2019 à 18:33

Annoncée pour le 20 septembre 2019, la visite du Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, dans les régions du Guemon et du Cavally (ouest de la Côte d'Ivoire), a été reportée pour des raisons non encore élucidées.

Amadou Gon décale sa visite dans l'ouest pour le mois d'octobre

L'ouest de la Côte d'Ivoire n'accueillera plus, le 20 septembre prochain, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, comme initialement prévu. L'information a été donnée, mercredi 11 septembre 2019, par Ibrahima Cissé, préfet de Toulepleu, à l'issue d'une rencontre à la Maison de l'Entreprise du Plateau. Rencontre tenue par la ministre Anne Désirée Ouloto avec les cadres des régions du Guémon et du Cavally. « On m’a appelé d’Abidjan pour me dire que la visite du Premier ministre (Amadou Gon Coulibaly) dans notre région est reportée au vendredi 4 octobre 2019 », a laissé entendre l'autorité préfectorale sans donner plus de détails.

A en croire la ministre Anne Oulotto, le N°1 du gouvernement ivoirien, se rend dans le Guemon et le Cavally, pour booster "le développement et consolider la paix et la cohésion sociale dans ces deux régions». Dans le cadre de cette visite qui durera trois jours, a-t-elle poursuivi, l'homme de main du président Alassane Ouattara, devrait séjourner une nuit dans le Guemon, avant de mettre le cap sur le Cavally où il y passera également une autre nuit.

«Ce qui doit nous motiver à la mobilisation, c’est notre amour pour nos deux régions afin que celles-ci avancent en même temps que les autres régions ivoiriennes, dans le développement » a exhorté Désirée Anne Oulotto. Avant de faire savoir que le Premier ministre Amadou Gon procédera lors de son passage dans ces dites régions au lancement des travaux de plusieurs infrastructures routières. Entre autres le bitumage de l’axe Toulépleu-Bin Houyé et la réhabilitation du tronçon Guiglo-Blolequin, fortement dégradé.



Articles les plus lus