Guillaume Soro, candidat du PDCI en 2020 ? Bédié manoeuvre

Guillaume Soro annoncé au PDCI-RDA
Par K. Richard Kouassi
Publié le 07 novembre 2019 à 15:50 | mis à jour le 07 novembre 2019 à 16:14

Guillaume Soro a levé le voile du mystère en annonçant sa candidature à la présidentielle d'octobre 2020. Le député de Ferké (nord de la Côte d'Ivoire) se présentera sous la bannière de Générations et peuples solidaires (GPS), un mouvement citoyen lancé il y a quelques semaines. Mais selon certaines informations, l'ex-chef rebelle pourrait vite changer de famille politique.

Guillaume Soro annoncé au PDCI-RDA

Suite à sa rupture avec Alassane Ouattara, Guillaume Soro a choisi de voler de ses propres ailes et de se bâtir une nouvelle carrière politique. "Ma vie politique ne fait que commencer. C’est le début, on n’a rien fait encore. Aujourd’hui, je vais rendre le tabouret et je vais aller chercher le fauteuil pour m’asseoir dedans", assurait-il le 8 février 2019 lors de sa démission en tant que président de l'Assemblée nationale.

L'ancien leader du Mouvement patriotique de Côte d'Ivoire puis des Forces nouvelles a donc décidé de se lancer à la conquête du fauteuil présidentiel. Défini par ses proches comme un fin stratège, Guillaume Soro sait bien qu'il lui faut s'adosser sur une famille politique. C'est dans ce contexte que l'ex-secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI) a lancé Générations et peuples solidaires (GPS), qu'il définit comme "le creuset qui transcende tous les partis politiques et qui rassemble tous les Ivoiriens dans leur diversité".

Si Guillaume Soro s'est lancé à la conquête des Ivoiriens de la diaspora à travers ces rencontres, "crush party", le leader des soroïstes intéresse bien Henri Konan Bédié. Selon La Lettre du Continent, dans sa parution numéro 811 du 6 novembre 2019, le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) est disposé à ne pas briguer la magistrature suprême au profit du natif de Kofiplé (nord du pays).

Cependant, Guillaume Soro devra se résoudre à intégrer le parti septuagénaire. On sait les deux hommes très proches. Cette équation posera bien de problèmes à Guillaume Soro qui a refusé de déposer ses valises au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) d' Alassane Ouattara. Le député de Ferké, pour sa part, ne voit pas les choses sous cet angle.


"Chacun va se présenter au premier tour en 2020. Maintenant si je gagne au premier tour, honnêtement, je serai content. Mais s’il y a un second tour, c’est là tous les partis de l’opposition vont se réunir pour soutenir le candidat de l’opposition qui aura obtenu le plus de points", avait-il déclaré le samedi 12 octobre 2019 à l'occasion d'une rencontre avec ses partisans d'Espagne.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp