PDCI : Laurent Dona Fologo décline une invitation de Konan Bédié

Laurent Dona Fologo / Henri Konan Bédié, « Je t'aime, moi non plus »

Laurent Dona Fologo, sa volte face à Bédié
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 08 novembre 2019 à 14:53 | mis à jour le 08 novembre 2019 à 15:30

Après son retour au PDCI-RDA, Laurent Dona Fologo a indiqué qu'il restera houphouëtiste jusqu'à sa mort. Cependant, les relations entre l'ancien SG du PDCI et Henri Konan Bédié, Président du parti, ne sont vraisemblablement pas au beau fixe.

Laurent Dona Fologo / Henri Konan Bédié, « Je t'aime, moi non plus »

Lors de la cérémonie d'hommage à Félix Houphouët-Boigny, organisée par le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), le 19 octobre 2019 à Yamoussoukro, Henri Konan Bédié avait rendu un vibrant hommage à Laurent Dona Fologo. Dans son allocution, le Président du parti septuagénaire avait nommément cité l'ancien Président du Conseil économique et social comme faisant partie des « vrais et seuls disciples de Félix Houphouët-Boigny » qui ont protégé et protègent le PDCI-RDA. « Mon jeune frère Laurent Dona Fologo a évité le premier coup d’État en Côte d’Ivoire en 1993 », a déclaré le Sphinx de Daoukro.

Cet hommage pourrait bien s'apparenter à l'arbre qui cache la forêt, d'autant plus que les deux hauts cadres du PDCI, bien qu'ayant signé leur réconciliation, gardent bien la distance qui les sépare. Nous apprenons à juste titre dans les colonnes de Jeune Afrique que le Président Bédié avait pris soin d'inviter personnellement Fologo au grand rassemblement des militants du PDCI, le mois dernier. L'ancien Secrétaire général du vieux parti n'a cependant pas effectué le déplacement. Il a plutôt choisi de rester à Abidjan, à plus de 235 kilomètres de la capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire.


Notons que Bédié et Fologo se sont véritablement brouillés lors du 11e Congrès du PDCI, en 2002. Laurent Dona Fologo avait alors claqué la porte du parti et créé le Rassemblement pour la paix, le progrès et le partage (RPPP), avant de revenir en 2015 au PDCI après avoir demandé pardon à l'ancien président ivoirien, Henri Konan Bédié.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp