Couverture maladie universelle (CMU): ça ne va pas du tout

CMU, des dysfonctionnements révélés par les fonctionnaires

La colère des fonctionnaires contre la CMU
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 11 novembre 2019 à 17:58 | mis à jour le 11 novembre 2019 à 20:07

La Couverture maladie universelle (CMU) a été officiellement lancée début octobre. Mais les fonctionnaires ivoiriens se plaignent d'ores et déjà des dysfonctionnements de cette assurance. Ils plaident donc pour un retour à leur ancienne mutuelle.

CMU, des dysfonctionnements révélés par les fonctionnaires

1er octobre 2019, le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé, faisait le lancement officiel de la Couverture maladie universelle (CMU). Deux semaines plus tôt, 1 800 agents avaient été recrutés à cet effet pour procéder à l'enrôlement des souscripteurs. C'est ainsi que les fonctionnaires ivoiriens ont été soumis, dès octobre, à ce nouveau système de sécurité sociale.

Cependant, un mois dix jours après, les travailleurs du public, à travers leurs syndicats, ont exprimé leur indignation face aux nombreux dysfonctionnements observés dans la mise en oeuvre de la CMU.

Yves Désiré Séry, porte-parole de la coalition des syndicats du secteur public, a crié toute son indignation face aux difficultés auxquelles ses syndiqués et lui sont confrontés. « Les gens n’arrivent pas à se soigner. Les gens sont en train de mourir. On va être patient pendant combien de temps ? » s'est-il interrogé.

Avant d'ajouter : « Il y a un manque de bons dans les hôpitaux et l’indisponibilité de médicaments dans les pharmacies. Les bons ne passent pas. Ou si les bons passent, on ne trouve pas les médicaments dans les hôpitaux. »

Face à pareille situation, le leader du syndicat des fonctionnaires fait une mise en garde sévère au gouvernement : « Voilà pourquoi nous avons demandé à la Cnam de tout mettre en œuvre d’ici une semaine pour que tout soit normalisé. Dans le cas contraire, nous serons obligés de réagir. »


En attendant de trouver une solution à ces dysfonctionnements, probablement à la réunion entre fonctionnaires et Cnam (Caisse nationale d'(assurance maladie), promoteur de la CMU, ce lundi, le syndicat des travailleurs du secteur public exige un retour provisoire à leur ancienne mutuelle.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp