SARA 2019: Les lauréates du Prix Pierre Castel célébrées

SARA 2019:    Les lauréates du Prix Pierre Castel, ont été célébrées
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 26 novembre 2019 à 13:21 | mis à jour le 26 novembre 2019 à 13:21

La cérémonie de remise du Prix Pierre Castel était certes sobre, mais de grande qualité : d’une part, en raison de la nature de l’évènement ; d’autre part, eu égard au niveau des personnalités présentes. Elle s'est déroulée le vendredi 22 novembre 2019 sur le site du Salon international de l’agriculture et des ressources animales (SARA), route de l'aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.

Trois femmes étaient à l'honneur à l'édition 2019 du Prix Pierre Castel

Cette cérémonie s’est déroulée dans la foulée de la conférence de haut niveau sur le SARA. Elle a enregistré la présence de Jean-Claude Palu, administrateur au Groupe Castel et PCA de SOLIBRA, représentant du Président-Fondateur du Groupe Castel, Pierre CASTEL, celle du directeur général du Fonds Pierre Castel, Pierre De Gaétan Njikam, ainsi que la présence de nombreuses personnalités du monde institutionnel, entrepreneurial et politique. De hautes autorités ivoiriennes, notamment le ministre de l’Agriculture et Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, et le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Joseph Seka Seka , ont pris part à cet événement d’une rare importance.

Trois femmes étaient à l’honneur de cette deuxième édition du Prix Pierre Castel, qui soutient et accompagne financièrement des projets initiés par de jeunes entrepreneurs africains dans les secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Elles ont reçu, chacune, un chèque de 10 millions f. CFA, et bénéficieront d’un mentorat. Il s’agit de :

-Mme Florence Bassono du Burkina Faso. Son prix lui a été remis par Didier Guillaume, ministre français de l’Agriculture et de l’Alimentation, en présence de Boubacar Soré, Directeur général de Belwet industrie, représentant le parrain, le Larlé Naaba.

Mme Florence Bassono est à la tête de « Faso Attiéké », une société de production de l’attiéké. Sa structure s’est hissée au rang de première entreprise industrielle du pays et a entamé des démarches devant lui permettre de décrocher la certification ISO 22000. Elle a dit considérer le Prix Pierre Castel comme du « carburant » pour « Faso Attiéké ». Elle pourra développer davantage son réseau de distribution.

Dr Diana Mfondoum du Cameroun. Elle a reçu son chèque des mains du ministre ivoirien de l’Environnement et du Développement durable, Joseph Seka Seka, et en présence de son parrain, Me Jonathan Nyemb.

Dr Diana Mfondoum est médecin chercheur. Son entreprise de phytothérapie, The Moringa Company, produit un complément alimentaire sous forme de tisane au moringa aux effets bénéfiques pour les porteurs du VIH et d’autres pathologies telles la malnutrition, l’hypertension artérielle ou l’hypocalcémie. La lauréate a exprimé sa grande reconnaissance au Groupe Castel et à son fondateur pour l’opportunité qui lui est offerte d’aller plus loin dans son activité.

-Mme Glawdis YAO de la Côte d’Ivoire. Son chèque lui a été remis par le ministre ivoirien de l’Agriculture et Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, et en présence de son parrain, Francis Batista, directeur général de SOLIBRA.

Mme Glawdis Yao est diplômée de botanique et de phytothérapie. Elle a fondé, il y a 3 ans, la Société ivoirienne de transformation du vivrier (SITRAV), entreprise de production d’épices, de piment et de poivre, qui contrôle environ 60% du marché national dans son secteur. Mme Yao a été déclarée super lauréate du Prix Pierre Castel 2019 avec son projet de production et de commercialisation d’épices en poudre sous la marque Mako. La lauréate a remercié le Groupe Castel, mais également, son parrain, Francis Batista. Avec le Prix Pierre Castel, elle compte augmenter sa capacité de production et la rentabilité de son entreprise.

Hommage à un bâtisseur

Bien avant la remise des prix, le directeur général du Fonds de dotation Pierre Castel, Pierre De Gaétan Njikam, a fait brièvement la genèse du Prix Pierre Castel. Il a rendu, par la suite, un hommage appuyé au patron du Groupe Castel, passionné par l'Afrique et soucieux de voir la jeunesse bénéficier de son potentiel. Selon M. Njikam, la vision de Pierre CASTEL est née de la « conviction d’une communauté franco-africaine d’entrepreneurs capables d’accompagner le continent africain dans cette dynamique vers l’émergence ». Pierre De Gaétan Njikam a remercié les autorités ivoiriennes notamment le ministre de l’Agriculture et du Développement rural ainsi que l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire qui a « particulièrement œuvré pour que le Fonds de dotation Pierre Castel puisse participer à cette exceptionnelle rencontre ».

Jean-Claude Palu, représentant de M. Castel, a eu à l’endroit des lauréates, des mots d’encouragements. « Vous avez été choisies pour vos personnalités d’entrepreneures et le potentiel de vos projets. Nous vous mettons le pied à l’étrier. C’est à vous de faire le pas sûr. Nous serons là pour vous tenir la main », a signifié M. Palu.


Didier Guillaume, ministre français de l’Agriculture et de l’Alimentation, a salué Pierre Castel, pour son « engagement en Afrique ». Il a indiqué que le SARA « a raison de mettre ces jeunes entrepreneurs à l’honneur parce que l’avenir du développement économique de l’Afrique passe par le développement de l’agriculture, des entreprises agroalimentaires ».

Quant au ministre ivoirien de l’Agriculture et Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, il a été saisi par le fait que les lauréats de l’édition 2019 du Prix Pierre Castel étaient uniquement des femmes. Il a alors déclaré : « mises dans les mêmes conditions que les hommes, les femmes font souvent mieux que les hommes. La preuve est là ».

Les trois lauréates du Prix Pierre Castel 2019 ont été jugées sur la force de leur activité, son impact social et économique sur l’écosystème local ainsi que sur les valeurs soutenues par le Fonds Pierre Castel : l’entrepreneuriat, la création de valeur, la pérennisation de l’emploi.

Le fait que le Prix Pierre Castel soit remis lors du SARA, salon de référence agricole de l’Afrique subsaharienne, est un formidable symbole.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp