Kobenan Adjoumani invite Bédié à demander pardon à Ouattara

 Kobenan Adjoumani croit fermement en la victoire du RHDP en 2020
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 12 novembre 2019 à 16:04 | mis à jour le 12 novembre 2019 à 18:32

Le ministre Kobenan Adjoumani, porte-parole du RHDP, a qualifié d’ « échec » la plateforme CDRP fraîchement mise en place par Henri Konan Bédié. C'était lors d’une interview relayée par Afriksoir.net, le lundi 11 novembre 2019.

Politique nationale, Kobenan Adjoumani nargue Bédié et sa CDRP

Kobenan Adjoumani a encore fait parler de lui. À 11 mois de la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire, le porte-parole du RHDP estime qu'aucun parti de l’opposition n'est capable de rivaliser avec la mouvance présidentielle. Ni même la plateforme des formations politiques de l’opposition annoncée en grande pompe et qui a valu au président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, une visite historique à son rival d’hier, Laurent Gbagbo, en liberté sous conditions à Bruxelles.

La Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix, fraichement mise en place est, pour l’ancien cadre du PDCI-RDA, un échec, et il n’utilisera pas d’autres expressions pour le signifier. « La CDRP de M. Bédié est un échec personnel pour M. Bédié et un cuisant échec pour toute l’opposition », dira le ministre Kobenan Adjoumani.

L’ancien porte-parole du PDCI-RDA a par ailleurs indiqué que la CDRP annoncée pour être l'« armada invincible de l’opposition », n’en est en réalité pas une. « Quand je regarde cette plateforme, je ne vois pas où se trouve l’armada invincible qui pourrait inquiéter le RHDP », a-t-il fait savoir.

Qualifiant cette nouvelle plateforme de "conglomérat de micro-partis », le Président du Conseil régional du Gontougo a également appelé M. Bédié à implorer auprès de son ancien allié, Alassane Ouattara, la « clémence et le pardon » en vue d'un probable retour au RHDP, Coalition qu’il n’aurait d’ailleurs jamais dû quitter.

« Je pense que M. Bédié serait bien inspiré de remettre de l’eau dans son vin, prendre conscience qu’il s’est trompé et revenir voir le Président Alassane Ouattara, pour solliciter sa clémence et son pardon. Car, quand on veut se lancer dans une course en haute mer, on ne se présente pas sur la ligne de départ avec une pirogue artisanale qui ne pourra même pas résister aux premières vagues.


Pour rappel 17 partis de l’opposition sont signataires de cette plateforme non idéologique. Henri Konan Bédié, l’initiateur du CDRP, a été désigné président et Maurice Kakou Guikahué son secrétaire permanent.