Des orpailleurs et un Dozo interpellés avec des explosifs à Kani

Sacré coup de filet de la gendarmerie à Kani

Des explosifs et cartouches saisis à Kani
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 10 décembre 2019 à 19:21 | mis à jour le 10 décembre 2019 à 19:56

Alors que la menace terroriste plane sur la Côte d'Ivoire comme une épée de Damoclès, quatre individus dont un dozo, viennent d'être appréhendés avec des explosifs dans un village de Kani.

Sacré coup de filet de la gendarmerie à Kani

La veille sécuritaire s'intensifie de plus en plus dans le Nord ivoirien à cause de l'insécurité galopante alimentée par des coupeurs de route, des bandits de grand chemin, et surtout les terroristes qui menacent de descendre sur la Côte d'Ivoire. Aussi, eu égard aux récurrentes agressions dans la région du Worodougou, la brigade de gendarmerie de Kani et la compagnie de Séguéla ont lancé, le 4 décembre dernier, une opération conjointe qui s'est soldée par une importante prise.

Deux orpailleurs clandestins, un chasseur traditionnel dozo et une dame se présentant comme une commerçante ont été appréhendés lors de cette opération de bouclage. Les objets saisis sont tout aussi insolites. Il s'agit d'un fusil calibre 12, quelques cartouches, ainsi que des explosifs, plus précisément des dynamites, et d'autres accessoires. À en croire la dame, détentrice de ces objets dangereux, ces explosifs serviraient à faire exploser les roches lors des activités d'extraction.


Notons cependant que les attaques kamikazes, colis piégés et autres engins explosifs utilisés par les terroristes dans la région sahélienne donnent d'approfondir les enquêtes afin d'annihiler toutes velléités sur le sol ivoirien après l'attaque terroriste qui a frappé Grand-Bassam.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp