Troublée par le décès de Dj Arafat, Claire Bahi a tout perdu

Claire Bahi et Arafat
Par Mael Espoir
Publié le 12 décembre 2019 à 16:00 | mis à jour le 12 décembre 2019 à 16:11

La nouvelle chantre ivoirienne, Claire Bahi, s'est exprimée pour la première fois sur sa décision de tourner définitivement le dos au couper décaler après la mort de Dj Arafat.

Claire Bahi: ''La mort de DJ Arafat m'a troublée''

Claire Bahi qui se faisait appeler la première dame du couper décaler, a décidé contre toute attente, de se retirer du mouvement pour se consacrer à la musique religieuse. Une décision qu'elle a prise lors de son concert du 15 septembre 2019, quelques semaines après le décès de son mentor Ange Didier Houon alias Dj Arafat. Dans une interview accordée au chargé de communication de Dj Arafat, Yves Roland Jay Jay, la nouvelle chantre ivoirienne s'est exprimée pour la première fois sur sa décision .

''Toute chose se prépare dans le secret. Il faut dire que c'est quelque chose qui était déjà préparé bien avant mon concert. Il y a longtemps qu'on me disait que je vais servir le Seigneur. Je disais qu'il n'est pas encore temps et le Seigneur m'a montré qu'il était vraiment l'heure que je le serve véritablement. C'est-à-dire quel que soit ce que j'ai comme gloire et succès, le servir était la meilleure chose. Dieu a dit que quiconque aura tout abandonné pour lui, aura la vie éternelle et ce que je cherche le plus, c'est la vie éternelle et non les choses de ce monde'', a déclaré Claire Bahi.


Même si La Mama dit s'être véritablement accrochée au Seigneur après le décès de sa mère survenu le 3 février 2008, elle a tout de même reconnu que sa décision de tourner définitivement le dos au couper décaler a été fortement impulsée par le décès brutal de DJ Arafat. ''Dieu parle de plusieurs façons. De tous les concerts qu'il a pu exister dans ce monde, pourquoi c'est la date prévue pour mon concert (le 30 août dernier) qui devient la date des funérailles de mon ami. Qu'est-ce que je peux dire d'autre si ce n'est que le Seigneur est en train de me dire qu'il est heure ? Et malheureusement, c'était la mort de ami. Son décès a vraiment contribué à cette décision. Sa mort m'a troublée. C'est pour cela que j'ai dit à mon concert, ça suffit. J'ai tout perdu. J'ai perdu mon ami. J'ai perdu en finance. C'est vrai que je n'ai pas perdu la gloire mais à quoi cela va me servir. Quelle gloire mon ami n'a pas eu. Je cherche quelle gloire encore?'', s'est interrogée Claire Bahi qui n'a pu retenir ses larmes.