99 mille pour Grand P, le "mari" d'Eudoxie Yao, invité en France par les Pogba

Le manager de Grand P en colère
Par Mael Espoir
Publié le 04 janvier 2020 à 20:30 | mis à jour le 04 janvier 2020 à 20:30

Le manager de l'artiste guinéen, Grand P, n'est pas du tout content des frères Pogba qui auraient remis la somme de 150 euros, soit environ 99.000 Fcfa à son artiste après un spectacle en France.

Le manager de Grand P en colère

Alpha Sylla, manager de la nouvelle star de la musique guinéenne, Grand P, est très en colère en ce moment. En effet, son artiste qui s'est fait remarquer par sa petite taille et sa voix à peine audible, a été récemment invité à Tours en France, à l'occasion d'un concert dénommé "48 h pour la Guinée".

Ce spectacle organisé en faveur des personnes vulnérables, a été initié par la famille Pogba qui comprend 3 footballeurs professionnels dont le plus médiatisé est le champion du monde 2018 avec l'équipe de France, Paul Pogba, qui évolue à Manchester United.

Les photos du Grand P au pays d'Emmanuel Macron ont abondamment été diffusées sur la toile. Mais selon son manager Alpha Sylla, ce voyage en France n'a pas du tout été rentable pour l’artiste au vu de la somme dérisoire avec laquelle il est revenu en Guinée.

«Ce qui me surprend aujourd’hui est qu’il soit rentré avec 150€ (98250Fcfa), c’est à l’aéroport même que j’ai ouvert l’enveloppe. Je ne peux pas croire qu'une telle somme soit venue des frères Pogba... Je pense que s’ils font une organisation pour les personnes démunies, Grand P doit être parmi les premiers bénéficiaires car non seulement il est une personne vivant avec un handicap, mais aussi il a une fondation humanitaire.

S’il s’est déplacé jusqu’en France pour apporter son soutien à l’Evènement, je pense que sa fondation doit être prioritaire. Ce n’était même pas la peine de lui remettre ce montant de 150€ car une journée de Grand P ici vaut environ 200€ (plus de 130 000 Fcfa », fait-il remarquer sur une radio en Guinée.


Et d'ajouter « les habits qu’on a payés pour Grand P le jour de son départ. Il est revenu avec les mêmes habits. Je voulais aller avec lui pour faire des consultations dans les grands hôpitaux et avoir des émissions sur quelques radios de la place. Grand P a représenté les personnes démunies. Donc les dons devraient commencer par lui».