Centrafrique: Retour au pays de Michel Djotodia, ex-patron de la Seleka

Centrafrique :  Michel Djotodia de retour à Bangui, après 6 ans d'exil
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 10 janvier 2020 à 15:10 | mis à jour le 10 janvier 2020 à 15:47

L’ancien patron de la rébellion centrafricaine, Michel Djotodia, est de retour de retour à Bangui après 6 années passées en exil au Bénin. L'ancien chef rebelle avait dirigé la République de Centrafrique entre 2013 et 2014, après la chute du régime de François Bozizé.

Centrafrique : Michel Djotodia de retour à Bangui, après 6 ans d'exil

L'ancien patron des Seleka était arrivé au pouvoir entre 2013 et 2014, après le renversement par ses hommes du régime de François Bozizé, avant de connaitre l'exil. Six ans plus tard, Michel Djotodia est de retour à Bangui pour une visite de deux jours, nous informe le confrère RFI. Accueilli par une poignée de militants qui lui sont restés fidèles, l'ancien putschiste a dit, concernant les raisons de son retour, être venu "proposer ses services", en vue du retour définitif à la stabilité en République centrafricaine.

« Je suis venu présenter mes vœux, proposer mes services. Je vais rencontrer le chef de l’État, je vais l’écouter et ensuite on va voir comment on va faire les choses. Et si je ne peux pas rencontrer les gens pour l’instant, rencontrer les anciens chefs d’État, les anciens premiers ministres et les chefs de partis politiques, je crois qu’incessamment je dois revenir », a-t-il laissé entendre sur les raisons de son retour.

Poursuivant, l'ex-président centrafricain s'est voulu encore plus rassurant. La guerre pour lui est un lointain souvenir. À l'écouter, il appartient désormais à chaque citoyen centrafricain de militer en faveur du retour définitif de la paix et de la stabilité. "Il faut que ce peuple vive enfin en paix. C’en est trop", lâche-t-il. Avant de se prononcer sur les raisons profondes de son retour à Bangui.


« Je ne suis plus un homme de guerre, je suis maintenant un homme de paix. Donc il n’y a pas d’inquiétude. Au contraire, je suis venu pour aider le peuple centrafricain", fait-il savoir. Et Michel Djotodia d'ajouter. "Et nous ne permettrons plus à personne de prendre les armes et de faire courir les mamans, les enfants, les vieux à travers la République centrafricaine, c’en est trop. Nous ne le permettrons plus même pas les rebelles qui sont dans la brousse", a-t-il clairement affirmé. Michel Djotodia sera reçu par le président Archange Touadéra ainsi que d'autres acteurs institutionnels. Son arrivée à Bangui intervient trois semaines environ après le retour d’un autre ancien chef de l’État, François Bozizé.