Décédé à 90 ans, voici où et quand sera inhumé Joseph Aka Anghui

Joseph Aka Anghui
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 11 février 2020 à 18:10 | mis à jour le 11 février 2020 à 18:11

Décédé le mardi 28 janvier 2020 à Abidjan, le doyen Joseph Aka Anghui, époux de l’ex-maire de Port-Bouët, Hortense Aka Anghui, sera inhumé le samedi 22 février prochain à Abradinou, une localité située dans la sous-préfecture de Béttié.

Tout sur le programme des obsèques du doyen Joseph Aka Anghui

L’époux de l’ancienne maire de la commune de Port-Bouët, feue Hortense Aka Anghui, sera conduit à sa dernière demeure, le samedi 22 février prochain à Abradinou, son village natal. L' information émane du programme officiel des obsèques de l’illustre disparu, dont copie nous est parvenue.

Mais avant, du samedi 15 au lundi 17 février, au domicile du défunt, sis à Marcory rue des Framiré, se dérouleront les présentations des condoléances à la famille du défunt. Une veillée de prière aura lieu dans la nuit du mardi 18 février à l'Église Sainte-Thérèse de Marcory. La levée du corps, quant à elle, est fixée au vendredi 21 février sur le parvis de la cathédrale Saint-Paul du Plateau.

Militant des premières heures du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), feu Joseph Aka Anghui est décédé mardi 28 janvier 2020 à l'âge de 90 ans, soit 3 ans après la disparition de son épouse Hortense, première maire de la commune balnéaire de Port-Bouët. "Nous sommes en deuil ! Un deuil particulier vu qu'il s'agit de l'époux de notre Maman Hortense Aka-Angui, ex-maire de la commune de Port-bouët", réagissait le mardi 28 janvier Emmou Sylvestre, au nom du Conseil municipal.


Avant lui, Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, avait également rendu hommage à l'illustre disparu. Ingénieur agronome de formation, le doyen Joseph Aka Anghui fut le premier président du Patronat ivoirien, anciennement dénommé Union patronale de Côte d’Ivoire (UPACI), entre 1983 et 1993, actuelle Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire(CGECI).