Mali : Un camp de l'armée attaquée, 20 soldats tués

Mali : Un camp de l'armée attaquée, 20 soldats tués
Par K. Richard Kouassi
Publié le 06 avril 2020 à 14:40 | mis à jour le 06 avril 2020 à 15:17

Le Mali connait actuellement un moment douloureux. Et pour cause, le lundi 6 avril 2020, le pays a subi une attaqué perpétrée par des djihadistes. Selon l'AFP (Agence France presse), le bilan fait état de vingt soldats tués par les assaillants.

Le Mali pleure 20 soldats tués dans une attaque djihadiste

L'information a été livrée par l'AFP. Selon le média français, le lundi 6 avril 2020, le camp de l'armée situé à Bamba (dans la commune de Gao), a été pris d'assaut par des hommes armés venus à moto et dans des véhicules.

"Des terroristes ont attaqué le camp de l'armée à Bamba tôt ce matin. Au moins vingt militaires ont été tués", affirme notre source qui cite des élus locaux s'exprimant sous le sceau de l'anonymat.

"Les terroristes sont repartis. Du matériel a été détruit. Avec d'autres élus, nous nous organisons avec la population pour les corps", a confié un autre élu. Le bilan établi indique qu'au moins vingt soldats ont été tués lors des affrontements avec les assaillants.

Cependant, précise l'AFP, le bilan pourrait s'alourdir, car les recherches pour retrouver d'autres corps se poursuivent. On apprend également qu'il y a eu des morts dans les rangs des envahisseurs.

Jeudi 19 mars 2020, le Mali avait été la cible d'une attaque menée par des hommes appartenant à Al Qaida. La base de Tarkint, un poste militaire du nord du pays, a été dans le viseur des assaillants.


Vingt et neuf soldats maliens avaient été tués et cinq autres ont subi des blessures, avaient annoncé les Forces armées maliennes dans un communiqué. Cette attaque était la plus meurtrière qu'a connue le Mali en quatre mois.

Depuis près de dix ans, le pays est sous la menace de groupes armés qui endeuillent les populations et causent d'énormes pertes dans l'armée malienne.