2020: Seth Koko scelle le sort de Ouattara à Londres, Paris et Genève

2020: Seth Koko scelle le sort de Ouattara à Londres, Paris et Genève
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 27 octobre 2020 à 20:29 | mis à jour le 27 octobre 2020 à 20:29

Après des actions de lobbying menées dans la sous-région, au nom de l'opposition ivoirienne, Seth Koko, le président du Mouvement Alternative citoyenne, vient de mettre le cap sur l'Europe.

Depuis le vendredi 23 octobre 2020, l’émissaire d' Henri Konan Bédié (PDCI-RDA), entame une offensive diplomatique qui le conduira dans plusieurs capitales européennes, notamment Paris, Londres et Genève.

3è mandat de Ouattara: Après la sous-région ouest-africaine, Seth Koko (opposition) entame une offensive diplomatique en Europe

Le président du Mouvement, L’ALTERNATIVE-CI, est officiellement en Europe depuis le vendredi 23 octobre 2020. Ce voyage s’inscrit dans le cadre des actions diplomatiques et de lobbying de la coalition de l’opposition ivoirienne à lui confiées par le président Henri Konan Bédié, président de ladite coalition.

Candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, Seth KOKO avait aussitôt suspendu sa candidature en contestation de celle d’Alassane Ouattara qu’il qualifie d’anticonstitutionnelle au regard des articles 55 et 183 de la constitution ivoirienne.

Depuis, le leader du mouvement L’ALTERNATIVE-CI a engagé une offensive diplomatique dans la sous-région afin d’informer les gouvernements de la CEDEAO et solliciter des missions préventives.

Après avoir été reçu successivement au Sénégal, Togo, Nigeria, Ghana, à l’initiative du Président Henri Konan Bédié, Seth KOKO a déposé une plainte de la coalition de l’opposition ivoirienne au parlement de la CEDEAO et du Nigéria qui l’ont jugée recevable le 2 octobre 2020.

Le succès de cette plainte avait permis à l’organisation sous régionale d’envoyer une première mission tripartite à Abidjan les 4 et 6 octobre, et aussi permis à l’Union Africaine et l’Organisation des Nations unies (ONU) de s’approprier le dossier de l’opposition ivoirienne.

Pour ce faire, il a également été reçu à Addis-Abeba et à Pretoria avant d’être reçu le 21 octobre à Niamey par Monsieur Foumakoye GADO, Ministre d’Etat, Ministre du Pétrole du Niger, Vice-président du PNDS parti au pouvoir.


Il a profité de cette audience pour féliciter le président Mahamadou Issoufou pour son refus de briguer un 3ème mandat, en respect à la constitution Nigérienne. Une décision historique qui permet aujourd’hui un climat d’affaires et une campagne électorale apaisée au Niger.

C’est donc après avoir entretenu les décideurs de l’Union Africaine de la crise en Côte d’Ivoire, que l’envoyé spécial du Président Bédié, Seth KOKO, participera à plusieurs rencontres de haut niveau à Londres, Genève et Paris.

Le SerCom




Articles les plus lus