Un faux gendarme défie des policiers dans un commissariat

Un faux gendarme arrêté par des policiers
Par K. Richard Kouassi
Publié le 05 novembre 2020 à 16:20 | mis à jour le 05 novembre 2020 à 16:38

La scène se déroule à Yopougon. Jeudi 5 novembre 2020, un individu se faisant passer pour un gendarme a été interpellé par des agents de la police. Il a osé se présenter dans un commissariat en vue de prendre part à une patrouille mixte.

Un faux gendarme arrêté par des policiers

L'individu répondant aux initiales ABE est doté d'une véritable audace ! Ce jeune homme de 29 ans domicilié au quartier Avocatier, situé dans la commune d' Abobo, a sans doute rêvé d'enfiler un jour la tenue de gendarme. Mais pour lui, il n'est pas question de passer par les moyens légaux, mais plutôt d'user de subterfuges.

Au moment où le pays vit une situation postélectorale fragile, ABE, par on ne sait quel moyen, réussit à dénicher la tenue treillis bleue ainsi que les insignes de la gendarmerie nationale. Jeudi 5 novembre 2020, vêtu de l'uniforme de gendarme, il va jusqu'à se rendre dans un commissariat de police à Yopougon. Il était environ 8 heures 30 minutes.

Une fois sur place, le "gendarme" donne aux policiers les raisons de sa présence au poste de police. Selon la gendarmerie nationale qui livre l'information, ABE leur explique qu'il a été désigné par sa hiérarchie pour prendre part à une patrouille conjointe de sécurisation menée dans la commune populaire de Yopougon.

Cependant, l'officier qui assurait la permanence ce jour-là ne s'est pas laissé endormir par les propos du faux gendarme. Le policier demande à ABE de prouver son appartenance au corps de la gendarmerie nationale.

Sans perdre de temps, le malfrat quitte les lieux au pas de course. Mais il est vite rattrapé par les policiers et mis aux arrêts.


On peut s'interroger sur les réelles motivations de ce faux gendarme, surtout en cette période où la Côte d'Ivoire connait une vague de violences due la situation postélectorale.




Articles les plus lus