Dialogue Bédié - Ouattara: Ce qui se prépare dans le secret

Comment le dialogue se renoue entre Ouattara et Bédié
Par K. Richard Kouassi
Publié le 26 novembre 2020 à 12:22 | mis à jour le 26 novembre 2020 à 12:42

Le dialogue est rompu entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié. Les deux hommes politiques qui s'étaient rencontrés le mercredi 11 novembre 2020, avaient montré leurs disponibilités à entamer de nouvelles discussions visant à apaiser le climat politique au lendemain de la réélection contestée du candidat du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire). Mais contre toute attente, le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) a décidé de ne plus discuter avec le chef de l'État. Cependant, selon un ministre ivoirien, les choses sont en train de bouger.

Comment le dialogue se renoue entre Ouattara et Bédié

Mercredi 11 novembre 2020, Henri Konan Bédié et son ancien allié Alassane Ouattara ont pris rendez-vous avec l'histoire à l'Hôtel du Golf. Les deux hommes politiques qui n'avaient plus échangé depuis de longs mois ont décidé de renouer avec le dialogue. Il faut noter que le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire a pris la tête du Conseil national de transition (CNT) au lendemain de la tenue de la présidentielle du samedi 31 octobre. Les opposants ivoiriens, ne reconnaissant pas le scrutin présidentiel, ont annoncé une transition politique.

Le nouvel organe a pour mission de mettre en place un gouvernement de transition, de préparer l'organisation d'élections crédibles, transparentes et inclusives, mais également de convoquer des assises nationales pour la réconciliation nationale en vue du retour à une paix définitive dans le pays. Entre temps, déclaré vainqueur par la Commission électorale indépendante (CEI), Alassane Ouattara a été confirmé par le Conseil constitutionnel.

Dès l'annonce de sa victoire, Alassane Ouattara s'est dit prêt à rencontrer son "frère ainé" pour discuter. Cela a abouti à cette rencontre du mercredi 11 novembre. Mais très tôt, Henri Konan Bédié a suspendu toute discussion avec le président ivoirien. "J'ai donc suspendu ce dialogue, jusqu'à ce que nos frères soient libérés. J'ai suspendu également ce dialogue jusqu'à ce que ceux qui ont été forcés de fuir à l'étranger opèrent un retour sécurisé chez nous. Ce sont là des préalables non négociables et je pense bien que, dans quelques jours, ces différentes libérations seront faites pour que nous puissions reprendre le dialogue pour la parole qui a été rendue entre Alassane Ouattara et moi-même", s'est-il expliqué.

Sidi Touré Tiémoko a confirmé récemment que le chef de l'État et son ancien allié reprendront bientôt les discussions. "Je pense que très vite, la raison va prédominer relativement aux différents préalables parce qu’en réalité en matière de paix et de sécurité des Ivoiriens, aucune condition ne devrait être posée", a laissé entendre le porte-parole du gouvernement.


Pour le ministre de la Communication et des Médias, "la main du président de la République reste tendue parce que c’est un engagement fort qu’il a pris après son élection. Et il a toujours été constant dans sa démarche. Et je peux vous assurer que les deux personnalités (Ouattara et Bédié) se parlent en permanence... Ils iront à l’essentiel dans les jours qui viennent".






Articles les plus lus