Hausse du prix de l'huile : Les précisions du gouvernement

Hausse du prix de l'huile : Les précisions du gouvernement
Par K. Richard Kouassi
Publié le 13 janvier 2021 à 09:42 | mis à jour le 13 janvier 2021 à 10:14

La décision de la hausse du prix de l'huile prise par les industriels, est suspendue, a annoncé Souleymane Diarrassouba, le ministre ivoirien du Commerce et de l'Industrie au terme d'une rencontre, mardi. Il a par ailleurs saisi l'occasion pour apporter des éclaircissements sur cette affaire.

Hausse du prix de l'huile, Souleymane Diarrassouba parle

Au sortir d'échanges avec les industriels de l'huile, Souleymane Diarrassouba est revenu sur les circonstances de la hausse du prix de l'huile en Côte d'Ivoire. "Les différentes hausses du cours mondial de l’huile de palme ont entrainé, en ce début d’année 2021, dans un certain nombre de pays, dont la Côte d’Ivoire, une augmentation des prix de vente de l’huile de table raffinée", a fait remarquer le ministre ivoirien du Commerce et de l'Industrie.

Il a également noté que cette tendance à la hausse du cours mondial n'a pas échappé au secteur du blé. Ce qui a conduit des boulangers à envisager l'augmentation du prix de la baguette de pain. Cela à cause d'un réajustement à la hausse de 1 000 francs CFA du sac de 50 kg du prix de la farine boulangère qu'ont annoncé les meuniers.

Soucieux de trouver une solution à cette situation, Souleymane Diarrassouba a invité les industriels de l'huile à la table des discussions. "A l’issue de ces discussions, nous sommes convenus, ce jour, de suspendre les hausses de prix de l’huile de table raffinée, intervenues en ce mois de janvier 2021 et de geler les prix de la farine de blé. Quant au sac de la farine boulangère de 50 kg, il demeure au prix maximum de 19000 francs CFA", a souligné le ministre qui s'est réjoui du bon état d'esprit et de la bonne ambiance lors des négociations.

Dans la foulée, le premier responsable du commerce ivoirien a laissé entendre que deux comités techniques comprenant les parties prenantes, ont été créés afin de réfléchir sur les solutions à envisager dans le souci d'atténuer la hausse des cours mondiaux de l'huile de palme et du blé sur les prix de vente de l'huile de table et de la farine boulangère.


En outre, Souleymane Diarrassouba a appelé les consommateurs à garder le calme tout en les assurant que le gouvernement est à l'oeuvre pour la protection de leurs intérêts.






Articles les plus lus