RDC: La guinéenne Bintou Kéïta nommée à la tête de la MONUSCO

RDC : La  guinéenne Bintou Kéïta  nommée à la tête de la MONUSCO
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 15 janvier 2021 à 21:25 | mis à jour le 15 janvier 2021 à 21:25

La Guinéenne Bintou Kéïta est la nouvelle patronne de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO). Elle remplace à ce poste la diplomate algérienne Leïla Zerrougui qui achève sa mission en février prochain.

MONUSCO : Bintou Kéïta remplace l'Algérienne Leïla Zerrougui

La Guinéenne Bintou Kéïta a été nommée, jeudi 14 janvier 2021, responsable de la mission des Nations unies pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (RDC), en remplacement de l’Algérienne Leïla Zerrougui en fin de mission, après 3 ans passés à la tête de la mission onusienne. À 62 ans, la nouvelle patronne de la MONUSCO dispose d’une longue carrière onusienne qui l'a conduite respectivement dans plusieurs pays africains notamment au Darfour (entre 2015 et 2017) et en Sierra Leone où elle a dirigé entre février et novembre 2015 les efforts des Nations-Unies contre le virus Ebola.

Elle a également été entre 2007 et 2010, la représentante exécutive adjointe du secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB). Depuis janvier 2019, elle occupait le poste de Sous-Secrétaire générale pour l’Afrique au sein du Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix (DPPA) et du Département des opérations de paix (DPO) après avoir été Sous-Secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix de novembre 2017 à décembre 2018.


La Mission de paix de la MONUSCO, présente en RDC depuis 1999, compte environ 15.000 Casques bleus, avec un budget annuel atteignant plus d'un milliard de dollars. Son mandat a été renouvelé en décembre 2020 par le Conseil de sécurité de l'ONU. La Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RDC (MONUSCO) devrait préparer son désengagement progressif de RDC, sans aucun calendrier précis encore.






Articles les plus lus