Mali: 100 djihadistes tués lors d'une opération conjointe FAMA-Barkhane

Mali : 100 djihadistes tués suite à une opération conjointe FAMA-Barkhane
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 27 janvier 2021 à 11:39 | mis à jour le 27 janvier 2021 à 11:39

Au Mali, une centaine de djihadistes ont été neutralisés à la suite d’une opération d’envergure menée conjointement par les Forces armées maliennes (FAMA) et les forces françaises Barkhane.

Mali : Une opération conjointe FAMA-Barkhane fait au moins 100 jihadistes tués dans le nord du pays

L’opération « Éclipse » menée conjointement par les soldats français et maliens entre le 2 et le 20 janvier 2021, a fait une centaine de morts dans les rangs des djihadistes, apprend-on d’un communiqué des Forces armées maliennes (FAMA). "Une centaine de terroristes neutralisés, une vingtaine capturés et plusieurs motos et matériels de guerre saisis" durant l'opération "Eclipse", menée du 2 au 20 janvier par l'armée malienne et la force française Barkhane », a indique le communiqué.

Cette opération avait pour but de bouter l’ennemi hors de ses zones de refuge. Elle a concerné les localités de Serma, Boulkessi, Foulssaret et Doni. Selon le colonel Jean Baptiste, commandant de Groupement tactique de Désert N°1 Lamy de Barkhane, ce Partenariat militaire Opérationnel (PMO) a été fondé suite à une séquence très ambitieuse qui a duré presque 2 mois. La première partie consistait à « nous entrainer ensemble pour mieux nous connaitre sur le terrain afin d’évoluer entre frères d’armes ». La deuxième était de « dénicher les terroristes dans le Gouma malien jusqu’à la frontière Burkinabé ».


L’officier français de Berkhane s’est dit satisfait de la discipline tactique, de la volonté combative et de l’enthousiasme des éléments des forces armées engagés dans l’opération. Grâce à ces qualités, d’excellents résultats ont été enregistrés, a conclu le colonel Baptiste. Paris combat les jihadistes au Sahel avec 5.100 hommes, déployés depuis 2013 aux côtés des armées du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Tchad, Burkina Faso, Niger). Des groupes armés affiliés à des reseaux terroristes dont Al Quaïda au maghren islamique (AQMI), sont très actifs dans la région du sahelienne ouest-afrcaine, notamment dans le nord Mali, le Burkina Faso et le Niger, depuis le debut de la decennie dernière.






Articles les plus lus