Nigeria: Un jihadiste de Boko Haram écope de 60 ans d’emprisonnement

Jugement de présumés membre de Boko Haram

Le Nigeria est toujours déterminé à punir les membres de Boko Haram. Ce mardi, le jihadiste Abba Umar, membre invétéré de la secte islamiste, a été condamné à 60 ans de prison.

Un membre de Boko Haram condamné à 60 ans de prison

Le procès des présumés membres de Boko Haram a repris ce lundi et ne laisse aucune chance aux éléments du groupe jihadiste. Certains prevenus ont été acquittés pour manque de preuves, mais les coupables se mordront les doigts pour avoir appartenu au gang d’Abubakar Shekau.

Après Haruna Yahaya, condamné à 15 ans de prison pour avoir kidnappé les jeunes filles d’une école de la ville de Chibok, Abba Umar va purger une peine encore pire. En effet, il lui est reproché d’avoir pris part à une tentative d’assassinat à la bombe et plusieurs autres opérations menées par la secte islamique.

Abba Umar, ce jeune de 22 ans a reconnu lors de son arrestation en 2014, qu’il était un combattant au sein du mouvement, bien qu’il était alors adolescent. Tout comme Yahaya qui a fait amende honorable après avoir reconnu les faits, le condamné à 60 ans de prison n’a pas tenu secrètes ses manoeuvres avec Boko Haram. Il a reconnu son implication dans plusieurs attaques avec les éléments de Shekau. Il affichait d'ailleurs une certaine fierté pour ses actes devant la justice.

Dans un communiqué de presse, la justice nigériane a révélé que Abba Umar ne semblait pas regretter ses actes de terrorisme, bien au contraire, il affichait une attitude de défiance et prétend aller tout droit au paradis. Même si son attitude est susceptible d’étonner plus d’une personne, il s’inscrit dans la droite ligne de l’idéologie du groupe jihadiste.

En effet, d'idéologie salafiste jihadiste et ayant pour objectif d'instaurer un califat et d'appliquer la charia, Boko Haram entend instaurer un État islamiste qui foule au pied la civilisation occidentale.

Un autre prevenu, membre de Boko Haram, a également été reconnu coupable des faits qui lui était reprochés et a été condamné à 20 ans d'emprisonnement. Le procès se poursuit et pour l’heure, une cinquantaine de personnes ont été condamnées.