Côte d'Ivoire - RCA : Des soldats ivoiriens rejoignent la Minusca

Des soldats ivoiriens rejoignent la Minusca

La Côte d'Ivoire a décidé d'envoyer 450 soldats ivoiriens en République centrafricaine pour rejoindre les Casques bleus de la Minusca. Cette décision des autorités ivoiriennes s'inscrit dans le cadre de leur nouvelle politique d'engagement au maintien de la paix dans le monde.

Un contingent ivoirien pour la Minusca

La Côte d'Ivoire a officiellement intégré le Conseil de sécurité des Nations unies, en tant que membre non permanent pour un mandat de deux ans (2018-2020). Aussi, les autorités ivoiriennes entendent mettre ces deux années à profit pour apporter une contribution significative à la recherche de la paix dans le monde.

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité tenue à New York du 23 mars au 2 avril dernier, le ministre ivoirien de la Défense, Hamed Bakayoko, avait réitéré la volonté de son pays de participer activement à des missions onusiennes partout où besoin se ferait sentir. À cet effet, 750 militaires ivoiriens sont d'ores et déjà formés, équipés et prêts à être déployés.

Aussi, le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Amon Tanoh Marcel, vient d'annoncer la matérialisation de cette volonté à travers un point de presse. « La Côte d'Ivoire envoie un contingent de 450 soldats prochainement en Centrafrique pour faire partie de la Force de l'ONU Minusca », a-t-il indiqué.

Notons toutefois que, ni la date de déploiement, ni la localité de cantonnement, encore moins l'étendue de la mission des nouveaux éléments de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca) n'ont été précisés par le chef de la diplomatie ivoirienne.

Quoi qu'il en soit, les 450 Casques bleus ivoiriens travailleront aux côtés des 12.000 autres éléments de la mission onusienne qui sont déjà sur le terrain, et tentant, tant bien que mal, de mettre fin aux différentes attaques perpétrées par des miliciens de l'ex-Seleka et des anti-Balaka.