Côte d'Ivoire: Gnamien Konan lance un nouveau mouvement politique

Gnamien Konan, président de La nouvelle Côte d'Ivoire
Par Ange Tiémoko
Publié le 28 avril 2018 à 20:14 | mis à jour le 28 avril 2018 à 20:14

L’ancien ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur, Gnamien Konan a souhaité samedi à Abidjan, que soit "supprimé le Fonds de souveraineté" en Côte d’Ivoire, estimant que ce budget voile "une corruption", lors du lancement officiel de son mouvement politique dénommé « [email protected] nouvelle Côte d’Ivoire ».

[email protected] nouvelle Côte d'Ivoire est un ènième mouvement politique pour Gnamien Konan

"Quand on qualifie un Etat de corrompu, c’est que les dirigeants de cet Etat sont corrompus", a dit d’entrée, Gnamien Konan, pour qui "le Fonds de souveraineté, prétexte d’enrichissement" illégal des dirigeants en Côte d’Ivoire "doit être supprimé" et tous les aspirants à la présidence de la République "déclarer désormais leurs biens, avant" l’exercice du pouvoir.

"Nous avons créé « [email protected] nouvelle Côte d’Ivoire » par nécessité. Pour répondre à une aspiration et un ressenti exprimé par (des) ivoiriens, à savoir : la soif d’un besoin de changement, principalement la lutte contre la corruption", a dit l’ex-ministre ivoirien, indiquant que "la corruption fait perdre chaque année à la Côte d’Ivoire, entre 1.000 et 2.000 milliards de FCFA".

Pour le lancement officiel de son mouvement, Gnamien Konan a eu le soutien du Front populaire ivoiriens (FPI), le Parti ivoirien des travailleurs (PIT), Liberté et démocratie pour la République (LIDER), et le Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (COJEP, de l’ex-leader des jeunes patriotes, Charles Blé Goudé).

Relativement à une possible alliance avec une autre formation politique pour étendre son mouvement, Gnamien Konan a fait savoir que "l’existence légale de « [email protected] nouvelle Côte d’Ivoire » date de seulement deux mois, (et) qu’il faut donner du temps à ce parti de faire ses pas et de grandir, avant de songer à tisser des alliances".

Pour ses couleurs, « [email protected] nouvelle Côte d’Ivoire » a en choisi trois.

"L’Or pour la prospérité et la richesse, le Blanc reflet de la transparence, la bonne gouvernance et le Vert, pour le changement et l’espérance", a expliqué son président.


S’agissant des symboles qui composent le logo de ce parti, il a expliqué que "la cabosse de cacao renvoi aux immenses potentiels agricoles et industriels. Le signe (@) qui remplace le (a) dans « [email protected] nouvelle Côte d’Ivoire » représente le numérique qui est l’outil de lutte contre la corruption".

L’ancien ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur, Gnamien Konan a souhaité samedi à Abidjan, que soit "supprimé le Fonds de souveraineté" en Côte d’Ivoire, estimant que ce budget voile "une corruption", lors du lancement officiel de son mouvement politique dénommé « [email protected] nouvelle Côte d’Ivoire ».




Articles les plus lus