RDC : Bemba définitivement écarté de la course à la présidence

Jean-Pierre Bemba jugé inéligible
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 04 septembre 2018 à 13:03 | mis à jour le 04 septembre 2018 à 14:34

Jean-Pierre Bemba ne sera pas dans le starting-block pour la prochaine présidentielle en RDC. Après le rejet de la candidature de l'ancien Vice-président congolais, la Cour constitutionnelle vient de confirmer la décision de la CENI.

Jean-Pierre Bemba jugé inéligible

Le retour triomphal de Jean-Pierre Bemba tel qu'espéré par les militants du Mouvement de libération du Congo (MLC) et certains proches de l'opposition congolaise n'aura finalement pas lieu. L'ancien Vice-président de la République Démocratique du Congo (RDC) est certes rentré au pays après son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI) pour faire acte de candidature pour l'élection présidentielle du 23 décembre prochain.

Cependant, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), dans sa liste publiée, le 24 août dernier, a rejeté la candidature de M. Bemba avec pour motif « sa condamnation par la CPI à un an de prison et au paiement de 300 000 euros pour subornation des témoins ».

Réfutant cette décision, l'ancien pensionnaire de la prison de Scheveningen à La Haye a déposé un recours devant la Cour constitutionnelle aux fins de valider sa candidature. Mais les Sages de la plus haute juridiction congolaise se sont prononcés, ce lundi. Leur décision non susceptible de recours tombe en effet comme une massue sur l'opposant et ses partisans. La Cour rejette donc définitivement la candidature de l'opposant congolais.

Notons que parmi les dossiers invalidés par la CENI, certains ont toutefois été repêchés par la Cour constitutionnelle.


Emmanuel Ramazani Shadary, dauphin du Président Joseph Kabila, semble donc être en roue libre pour son accession à la Magistrature suprême au prochain scrutin présidentiel.