Gabon: Antonio Guterres (SG de l'ONU) condamne la tentative de putsch

Antonio Guterres condamne la tentative de putsch au Gabon

Le Lieutenant de la Garde républicaine, Ondo Obiang Kelly, avait tenté, ce lundi, de renverser les institutions républicaines gabonaises. Antonio Guterres, SG des Nations Unies a tenu à condamner fermement cette attitude anti-démocratique d'accession au pouvoir d'Etat.

Antonio Guterres s'insurge contre les putschistes gabonais

Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a condamné la tentative de coup d'Etat visant à renverser le président gabonais Ali Bongo Ondimba en convalescence au Maroc après un AVC fin octobre dernier à Riyad.

« Le Secrétaire général et d'autres responsables ont été pleinement briefés sur la tentative de coup d'Etat qui a eu lieu à Libreville, la capitale du pays. Son représentant spécial pour l'Afrique centrale, François Lounceny Fall, suit les évènements de très près, et est prêt si nécessaire à proposer ses services de la manière qui conviendra », a indiqué Stéphane Dujarric, porte-parole de l'ONU.

« Par principe, le Secrétaire général a toujours été opposé à tout changement anticonstitutionnel de régime, surtout par la force, et il condamne en conséquence la tentative de coup d'Etat qui a eu lieu ce matin (lundi) au Gabon », a déclaré M. Dujarric lors de sa conférence de presse.

« Le Secrétaire général a constaté que le calme semblait être revenu à Libreville, et il a appelé tous les acteurs en présence à respecter la constitution », a-t-il ajouté.

L'opposition gabonaise se montre depuis quelques temps très critique envers le président Bongo, absent depuis plus de deux mois suite à un accident vasculaire cérébral, dont il a été victime en Arabie saoudite en octobre.

Notons que Guy-Bertrand Mapangou, porte-parole du gouvernement, avait indiqué que tous les soldats impliqués dans cette tentative de coup d'Etat avaient été neutralisés. Deux d'entre eux ont trouvé la mort au cours des opérations de ratissage. Le calme est revenu à Libreville.