Côte d’Ivoire : Le RACI, un mouvement politique devient un parti

LE Raci devient un parti politique
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 16 février 2019 à 19:00 | mis à jour le 16 février 2019 à 19:00

Le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), mouvement politique dont l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro est le président d’honneur, a décidé samedi de se muer en parti, au cours d’une assemblée générale à Yopougon (Commune populaire à l’ouest d’Abidjan).

Le Raci change de statut et devient un parti politique

Arrivés des différentes sections d’Abidjan, de l’intérieur du pays et de l’Etranger pour cette AG, les militants du RACI se sont réunis dans la salle de conférences d’un hôtel abidjanais qui s’est finalement avérée exigüe.

Dans son discours d’orientation, le député Kanigui Soro, président exécutif du Rassemblement pour la Côte d'Ivoire a d’abord fait l’historique du mouvement, crée en 2013.

Ensuite, il a soumis les militants à un vote à main levée pour le choix de l’idéologie du nouveau parti, sa devise, son emblème et ses organes, préalablement choisis par le groupe de travail, organisateur de l’AG.

A la majorité, les militants du RACI présents ont entériné le choix de la sociale démocratie comme idéologie, “Solidarité-justice et travail’’ pour devise et la termitière comme emblème.

Le 18 novembre 2018 lors d’un conclave à Abidjan, le RACI alors mouvement politique avait, appelé officiellement Guillaume Soro à se présenter à la présidentielle de 2020.


“Guillaume Soro sera candidat et élu’’, a déclaré Kanigui Soro déclenchant ainsi des applaudissements nourris des militants dans la salle.

La mutation du RACI en parti intervient au lendemain de la création par l’ancien président de l’Assemblée nationale d’un nouveau mouvement, dénommé “Comité politique’’, qu’il va lui-même présider, “pour mener des réflexions sur les grandes questions d’intérêt national’’.