Côte d'Ivoire : Tentative de séparation de Guillaume Soro et Soul to Soul ?

Tentative de séparation de Guillaume Soro et Soul to Soul ?

Les relations entre Guillaume Soro et Soul to Soul datent des années collège. Et depuis, les deux anciens camarades de la FESCI demeurent fidèles l'un à l'autre. Le chef du protocole de l'ancien PAN acceptera-t-il de lâcher son mentor pour accepter un poste au ministère des Affaires étrangères ?

Soul To Soul affecté au ministère des Affaires étrangères ?

8 février 2019, Guillaume Soro partait de la tête du Parlement ivoirien après de fortes pressions liées à son refus d'adhérer au RHDP unifié. Son successeur, le ministre Amadou Soumahoro, a été élu, le 7 mars dernier à une majorité écrasante, malgré le boycott des Députés PDCI et certains indépendants. Après avoir effectivement pris fonction, le nouveau Président de l'Assemblée nationale a dissout le cabinet de Soro Guillaume et mis fin aux fonctions du personnel engagé et affecté.

Cependant, Souleymane Kamaraté Koné alias Soul to Soul, le Chef du protocole de l'ancien Président de l'Assemblée nationale, ministre plénipotentiaire, 1er échelon avec matricule (Mle 345 588 H), pourrait ne pas chômer pendant longtemps. Nous apprenons en effet que l'homme de main de Soro vient de recevoir une convocation à se présenter à la Direction des Ressources Humaines du Ministère des Affaires Etrangères. Ce document officiel a été signé par l'Ambassadeur Daouda Diabaté, secrétaire général du Ministère.

Serait-ce pour proposer un autre poste à Soul to Soul au sein du ministère dirigé par Marcel Amon Tanoh, le chef de la diplomatie ivoirienne ? Si tel est le cas, le compagnon de Soro se séparera-t-il de lui en acceptant un poste ? Pourquoi avoir rappelé Soul to Soul, alors que plusieurs autres proches de Soro ont été limogés de leurs postes ?

« Lequel des anciens membres des Forces nouvelles (FN, ex-rébellion) est encore en fonction sous Ouattara ? » pouvait s'interroger Guillaume Soro devant la population du Bafing venue lui rendre visite.

Notons que Soul to Soul avait été jeté en prison, en octobre 2017, après la découverte d'un impressionnant arsenal de guerre à son domicile de Bouaké lors d'une mutinerie cinq mois plus tôt. Soro s'était alors élevé pour protester vigoureusement contre l'arrestation et la détention de son compagnon.

Souleymane Kamaraté va-t-il mordre à l'hameçon en acceptant de se faire enrôler au MAE et lâcher Soro Guillaume comme l'a fait Sidiki Konaté en acceptant le poste de ministre de l'Artisanat ?

Rappelons à toutes fins utiles qu'alors qu'en 2004, Guillaume Soro était attaqué à la RTI par des jeunes patriotes qui voulaient lui régler son compte une fois pour toute, Soul To Soul avait démontré sa fidélité à son ami en refusant de partir. Et Soro lui dit : « Mais on va nous tuer ». Il a répondu : « Oui, mais je ne peux pas partir ».