Nigéria: Télécom, le gouvernement exige de MTN une amende de 2 milliards USD

MTN poursuivie par la banque centrle du Nigéria pour non paiement d'impôts

MTN et le gouvernement nigérian s'affrontent dans un bras de fer judiciare depuis quelques temps, dans une ffaire d'impôts rétroctifs. Le gouvernement fédéral du Nigéria a exigé de la société de télécommunications MTN, un paiement d'une damende de 2 milliards de dollars, imposée par le bureau du procureur général de la Fédération.

MTN sommée de payer une amande au gouvernement nigerian

le 28 Mars 2019, à l'audience de confrontation des deux parties, l'avocat du gouvernement Tijani Gazali, a demandé à la Haute Cour de Lagos, selon Bloomberg, de rejeter la demande de la société basée à Johannesburg d'empêcher le paiement d'impôts rétroactifs.

L'avocat de MTN, Wole Olanipekun, a déclaré que le procureur général de la Fédération et ministre de la Justice, Abubakar Malami, qui avait imposé la peine, n'avait pas le pouvoir de le faire. En effet, la firme avait précédemment réfuté la thèse selon laquelle elle n'avait pas payé les impôts correctement dans ce pays d'Afrique de l'Ouest. L'affaire a été ajournée jusqu'au 7 mai prochain. Entre temps, cette affaire a fait chuter les actions de MTN de 6,8%, un record de baise jamais atteint depuis le 5 octobre 2018, toute chose qui a eu un impact sur les résultat de la socité, causant une perte de à 0,1% à Johannesburg.

Le cours de l'action a également chuté de 16% depuis qu'il a été frappé par une double sanction nigériane à la mi-2018.

La Banque centrale du Nigéria avait accusé la société d'avoir transféré 8,1 milliards de dollars de dividendes en Afrique du Sud, avant que Malami n'annonce la mesure relative aux impôts. La société a réglé le différend précédent en décembre, en acceptant de payer 53 millions de dollars au fisc nigérian, évitant ainsi toute poursuites judiciaires à son encontre. Il faut noter que c'est la seconde fois que la société de télécommunication est poursuivie pour évasion fiscale au Nigéria.