Côte d'Ivoire: Entrepreneuriat féminin, Ouattara pour un nouvel élan

Alassane Ouattara souhaite une nouvelle impulsion dans l'entrepreneuriat féminin

Au moment où s'ouvre le premier sommet régional de l’initiative de financement en faveur des femmes entrepreneurs (We-Fi), le mercredi 17 avril 2019, à Abidjan, Alassane Ouattara a affirmé que cet événement vient à coup sûr " donner une nouvelle impulsion à l'entrepreneuriat féminin dans la région ".

Alassane Ouattara heureux d'accueillir le sommet

" Je me réjouis d'accueillir le Sommet ouest-africain sur l'initiative pour le financement de l'entrepreneuriat féminin (We-Fi) ", s'est exprimé Alassane Ouattara via son compte Twitter. Le chef de l'Etat ivoirien a aussi montré sa certitude de voir " ce sommet donner une nouvelle impulsion à l'entrepreneuriat féminin dans la région ".

C'est ce mercredi 17 avril 2019 que s'est ouvert à Abidjan le premier sommet régional de l’initiative de financement en faveur des femmes entrepreneurs. Ce sommet vise plusieurs objectifs. Il s'agit de donner la possibilité aux femmes entrepreneures de bénéficier de soutien financier, mais aussi d'avoir accès à des réseaux et des mentors.

Pour cette première édition, le Sommet ouest-africain sur l'initiative pour le financement de l'entrepreneuriat accueille Ivanka Trump, la conseillère et la fille du président américain, Akinwumi Adesina, président de la BAD (Banque africaine de développement), Kristalina Georgieva, directrice générale de la Banque mondiale et Bandar MH Hajjar, président de la BID (Banque islamique de développement).

Initié en collaboration avec la Banque africaine de développement, le Groupe de la Banque mondiale et la Banque islamique de développement (BID), cet événement permettra de se pencher sur la stratégie à adopter pour financer les femmes dirigeantes de PME en Afrique de l'Ouest. Ce sommet est une occasion pour débattre des mesures requises (entre réformes de politiques publiques et rôle du secteur privé), pour améliorer l’accès des femmes entrepreneures aux financements, aux marchés et aux réseaux en Afrique de l’Ouest.

30 % des PME du monde dirigés par des femmes

Selon les chiffres fournis par la Women entrepreneurs finance initiative (We-Fi), " 30 % seulement des petites et moyennes entreprises (PME) du monde entier sont détenues et dirigées par des femmes ". We-Fi, qui réunit 14 gouvernements, huit banques de développement multilatérales (BMD) et d'autres parties prenantes des secteurs public et privé, souligne également que " dans les pays en développement, 70 % des PME appartenant à des femmes ne peuvent pas obtenir le capital dont elles ont besoin ".

L'organisation fait savoir que l'entrepreneuriat féminin reste encore limité à cause du manque de réseaux, de connaissances et de liens vers des marchés à forte valeur ajoutée. En outre, dès le début de leurs activités, les femmes sont désavantagées par rapport aux hommes car elles n'ont pas accès aux opportunités commerciales, aux informations et aux contacts.

En avril 2018, We-Fi a validé son premier cycle de financements de 120 millions de dollars visant des femmes du Yemen, du Mali, du Sri Lanka et d'autres pays à faible revenu.