Côte d'Ivoire: Fête de la liberté, Le PDCI-RDA boycotte Affi dans la Mé

Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 06 mai 2019 à 16:30 | mis à jour le 06 mai 2019 à 17:05

Le PDCI-RDA aurait-il choisi son camp dans la crise qui frappe de plein-fouet le Front Populaire ivoirien (FPI) ? Il ne serait pas hasardeux de le dire si l'on s'en tient aux échos de la récente fête de la liberté, célébrée en grande pompe par Pascal Affi N'guessan et son clan, le week-end dernier, dans la région de la Mé.

Le PDCI-RDA brille par son absence à Adzopé

Le Parti démocratique de Côte divoire (PDCI-RDA) était le grand absent de la célébration de l'édition 2019 de la fête de la liberté. Aucun message de soutien, pis, aucun émissaire du Sphynx de Daoukro n'a repondu présent aux côtés du député de Bongouanou, à l'occasion de la célébration de cette journée commémorative de l'accession de la Côte d'Ivoire au multipartisme. Comme ce fut le cas lors de la célébration de l'édition précedente le 18 mai 2018 à Yopougon.

Aux côtés de l'élu FPI du Moronou, l'on pouvait clairement recenser une poignée de partis satellites de l'Alliance des forces démocratiques (AFD), une coalition de formation politique de l'opposition dirigée par Affi lui même. Pourant la semaine d'avant à Duékoué, soit les 26 et 27 avril 2019, Simone Gbagbo et le clan des ''frondeurs'' du FPI avaient à leurs côtés, l'ex ministre ivoirien de l'éducation nationale, Gilbert Bleu Lainé, cadre du PDCI-RDA. Lors de la célébration de ce même évènement par la frange dissidente du Parti, le ministre Bleu Lainé avait à l'occasion délivré un message de soutien de son Parti à cette frange du Front populaire ivoirien.

Cette absence du Parti d'Henri Konan Bédié, n'a cependant rien enlevée à la qualité de la mobilisation enrégistrée lors de l'évènement, du 04 mai 2019. Ce qui aura sans doute fait réagir, Pascal Affi N'Guessan en ces termes '' Ceux qui doutaient de la capacité de mobilisation du Front populaire ivoirien, ceux qui doutaient de la légitimité de la direction du Parti, Ceux qui doutaient de la détermination des militants du FPI à opérer l'alternance en 2020 (...), aujourd'hui par votre mobilisation, vous avez apporté la reponse la plus cinglante'' avait crié ffi N'guessan à l'endroit des militants d'Adzopé.

Le PDCI-RDA, rapelons-le, fait actuellemnt les yeux doux à la frange du Front populaire ivoirien dirigée par l'ancien pensionnaire de la prison de Scheveningen à la Haye. Plusieurs émissaire du Bouddha de Daoukro ont déjà foulé le sol de Bruxelles là où réside l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo après son acquittement, par la Cour pénale internationale. La dernière visite annoncée, au fondateur du FPI serait celle du sécrétaire exécutif en chef, le Pr Maurice Kakou Guikahué.



Articles les plus lus