Bénin : Boni Yayi dénonce "l'utilisation d'armes sur la population"

Boni Yayi a adressé un message aux Béninois
Par K. Richard Kouassi
Publié le 09 mai 2019 à 19:23 | mis à jour le 09 mai 2019 à 19:23

Boni Yayi a adressé une lettre au peuple béninois. Dans cette lettre publiée sur sa page Facebook, l'ancien président du Bénin s'est insurgé contre "l'utilisation d'armes létales" contre les populations lors des manifestations du 1er et 2 mai 2019.

Boni Yayi parle aux Béninois

Au Bénin, les élections législatives du 28 avril se sont déroulées dans une atmosphère tendue. Avec un taux de participation de 27 %, si l'on s'en tient aux chiffres fournis par la Cour constitutionnelle, ce vote a vu la non-participation de l'opposition. Boni Yayi et Nicéphore Soglo s'étaient dressés contre ces législatives.

L'annonce des résultats a donné lieu à de violentes manifestations les 1er et 2 mai 2019. Le bilan fait état d'un mort. Boni Yayi, quelques jours après ces évènements, a écrit une lettre à ses compatriotes. "Notre pays en trente années de renouveau démocratique a connu les journées les plus sombres de son histoire. Notre modèle de démocratie célébré à travers le monde a connu une rupture brutale par l'utilisation d'armes létales sur les populations civiles non armées", a publié l'ex-chef d'Etat.

Dans sa lettre, Boni Yayi, qui avait exprimé des craintes pour sa vie, s'est "incliné sur la dépouille des femmes et des hommes tombés en martyrs au nom de la démocratie et des libertés qu'ils ont voulu protéger". L'homme qui a dirigé le Bénin de 2006 à 2016 a présenté ses "sincères condoléances aux familles éplorées".

"Je voudrais rassurer les familles éplorées que ma famille et moi-même partageons leurs souffrances au quotidien. Je prie le Père céleste de les assister et de leur venir en aide", a-t-il poursuivi.

Le 24 avril 2019, Boni Yayi avait envoyé une lettre à Patrice Talon, le président du Bénin, l'invitant "à écouter les gémissements et les angoisses" du peuple béninois "en suspendant ce processus électoral qui divise le Bénin".



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus