Béoumi à feu et à sang, Sidi Touré parle aux populations

Sidi Touré, cadre de Béoumi

Après 48 heures de chaudes altercations entre communautés Baoulé et Malinké à Béoumi, le calme semble être de retour dans la ville de Béoumi,localité du Centre de la Côte d'Ivoire; ce grâce à la médiation des autorités administratives et des cadres de la région, dont le ministre Sidi Touré.

Béoumi: Sidi Touré vole au secours des populations

Le ministre Sidi Touré, cadre de la localité de Béoumi s'est impliqué de fort belle manière dans le denouement de la crise qui a sécoué sa ville natale du mercredi 15 au jeudi 16 mai 2019. A l'annonce du déclenchement des hostillités entre jeunes Kodê et Malinké, le ministre a indiqué avoir instruit les autorités locales sur l'urgence à trouver une issue avant son arrivée sur le terrain. "Dès que j’ai appris cette triste nouvelle, j’ai joint les autorités sur place en vue de trouver une issue avant mon arrivée", a témoigné Sidi Touré. Une fois sur le terrain, assure le ministre ivoirien de la communication, l'idéal était de rechercher tout de suite des voies et moyens de sortie de crise et non les causes de ces échauffourées à l'origine de ce chaos vécu en 48h par les populations de Béoumi. "Depuis jeudi, toutes les autorités et moi avons entamé une série de rencontres avec les différentes communautés. Pour moi, il ne s’agit plus de revenir sur les causes qui ont provoqué ces affrontements, mais plutôt de chercher et trouver des voies et moyens de sortie définitive de crise", a-t-il expliqué le ministre. Non sans présenter la compassion du gouvernement aux familles des victimes et annoncer la prise en charge intégrale des blessés au centre de santé de la ville.

Le ministre a également saisi l'occasion pour lancer un message d'apaisement à l'endroit des bélligérants. A l'écouter, la question du developpement de la région devrait être la réelle préoccupation de l'ensemble des fils et filles de cette ville située à 60 km de Bouaké. "Nous devons tous travailler pour le développement de notre région et non pour sa déstabilisation par des tensions. Quelles que soient les raisons qui nous opposent, trouvons encore plus de raisons d'être unis, Je dis un grand merci à toutes les autorités", a indiqué Sidi Touré. Avant de remercier les autorités administratives, coutumières, réligieuses et des représentations des associations de jeunesse pour leur contribution à la résolution de cette crise.

Le calme est revenu sur la ville. Le bilan reste tout de même lourd en seulement deux jours d'affrontements. 9 morts, une quarantaine de blessés et d'importants dégâts matériels. La somme de 730.000FCFA a été offerte par le ministre Sidi Touré pour les bésoins de sacrifices au nom du gouvernement pour la purification de la ville comme le recommande la tradition en de telles circonstances.