Côte d'Ivoire: Affi met Bédié en garde contre son choix pour Gbagbo

Pascal Affi N'guessan et  le  fFPI ne sont pas content de Bédié
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 27 mai 2019 à 12:00 | mis à jour le 27 mai 2019 à 12:00

Les récents engagements d'Henri Konan Bédié et du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA), avec le camp Gbagbo dans la perspective de la mise en place d'une plateforme de l'opposition, ne sont visiblement pas du goût de Pascal Affi N'guessan et de la faction légale du Front populaire ivoirien (FPI), qu'il dirige. Dans un communiqué à nous transmis par le service de communication du parti à la rose, le camp Affi s'insurge contre certaines pratiques du vieux parti et de son président Bédié, qui à l'en croire, seraient de nature à mettre en mal la dynamique d'ensemble de cette plateforme en gestation.

Plateforme de l'opposition : Le FPI interpelle Bédié et le PDCI

Depuis le 26 janvier 2018, Le Fpi, par son président Pascal Affi N’Guessan, s'est engagé dans la mise en œuvre d'une plateforme politique avec le Pdci, en vue des élections de 2020. A cet effet, les deux partis ont eu plusieurs rencontres autant à Abidjan qu'à Daoukro, sanctionnées par des communiqués conjoints.

La perspective de la concrétisation rapide de cette plateforme a encouragé la mutualisation des actions notamment à l'occasion des élections municipales et régionales avec des listes communes dans certaines circonscriptions électorales et les actions concertées pour la réforme profonde de la CEI.

A ce jour, le Fpi demeure constant dans le respect de ses engagements vis-à-vis du Pdci et des autres acteurs politiques, membres de la plateforme en gestation.

Malheureusement, depuis peu, le Fpi observe que le Pdci prend d'autres engagements de façon unilatérale et sans aucune information préalable du parti. Au surplus, le Fpi constate et déplore que les différents communiqués portent la signature de personnes qui s’affublent de titres dont ils n'ont pas la qualité au sein de la direction légale du Fpi.

Respectueux de l'échange de bons procédés et en raison de l'espoir que suscite la mise en place de la plateforme de l’Opposition chez nos concitoyens, le Fpi invite le Pdci à éviter les malentendus qui desservent la dynamique d'ensemble de la plateforme. En tout état de cause, le Fpi se prononcera en temps opportun.

Fait à Abidjan, le 27 mai 2019


Le secrétaire général et porte-parole

Issiaka Sangaré