Côte d'Ivoire : Présidentielle 2020, Ouattara, Bédié et Gbagbo en lice !

Ouattara, Bédié et Gbagbo en lice pour 2020 ?
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 03 juin 2019 à 19:30 | mis à jour le 03 juin 2019 à 19:30

Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo pourraient bien être dans le starting-block de la présidentielle de 2020. Une sorte de remake du scrutin de 2010, après le vol en éclat de la suppression de la limitation d'âge dans la nouvelle Constitution.

Vers une candidature de Ouattara et des deux autres grands

Il est indéniable qu'Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié demeurent des personnalités incontournables de la scène politique ivoirienne. À 17 mois de l'élection présidentielle, ces trois dinosaures du microcosme politique sont d'ores et déjà en ordre de bataille, affutant chacun pour sa part, ses armes pour la conquête ou la conservation du pouvoir d'État en 2020.

Aussi, leurs partis, le RHDP unifié, le PDCI et le FPI, s'activent-ils pour nouer des alliances politiques nécessaires à la formation d'une véritable force politique pour aborder ce scrutin avec plus d'assurance.

Même si Ouattara, Bédié et Gbagbo n'ont pas encore déclaré de façon formelle qu'ils seront candidats en 2020, l'adoption de la Constitution de la troisième République supprimant la limitation d'âge leur en donne cette possibilité. Quand bien même certains d'entre eux évoquent leur volonté de passer la main à une nouvelle génération.

Ces trois personnalités, qui animent la scène politique depuis une trentaine d'années, pourraient donc s'affronter à nouveau dans une lutte sans merci. Une sorte de revanche pour les uns, et de confirmation pour les autres. Et même s'ils se résignaient à candidater eux-mêmes et à soutenir un poulain en 2020, il n'en demeure pas moins qu'ils se livreront bataille, aussi indirecte soit elle.

Quoi qu'il en soit, plusieurs voix, dont celle de la star du Reggae Tiken Jah Fakoly, appellent ces trois leaders à prendre leur retraite politique afin d'éviter un autre chaos à la Côte d'Ivoire. D'autant plus que leur dernière confrontation, en 2010, a débouché sur une crise postélectorale ayant officiellement causé 3 000 morts. Dix ans après, les risques d'affrontements entre leurs partisans sont encore vivaces.



Articles les plus lus
03