Côte d'Ivoire : Retraite pour "Ouattara, Bédié et Gbagbo en 2020" selon Tiken Jah

Retraite pour
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 07 février 2019 à 20:09 | mis à jour le 07 février 2019 à 20:09

Pas question pour Tiken Jah Fakoly de voir Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo se lancer dans la course à la Présidence en 2020. La star du Reggae exhorte donc ces trois ténors de la politique ivoirienne de laisser la place à la jeune génération.

Tiken Jah veut congédier les doyens de la politique ivoirienne

A 20 mois de l'élection présidentielle de 2020, Tiken Jah Fakoly a tenu à tirer la sonnette d'alarme sur les dangers qui guettent la Côte d'Ivoire. Le traumatisme engendré par la présidentielle de 2010 et la crise postélectorale qui s'en est suivie continuent en effet de hanter les Ivoiriens. L'artiste reggae ne voudrait donc plus que ses compatriotes retombent dans les travers du passé. Aussi, exhorte-t-il les protagonistes d'il y a près d'une décennie d'éviter de remettre les couverts pour un remake de 2010. D'autant plus que les mêmes causes produisent généralement les mêmes effets.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, l'auteur de "Mon pays va mal" a déclaré : « Nous ne pouvons pas nous laisser prendre en otage par trois personnes. Nous devons absolument aller vers la paix et la réconciliation. Depuis plusieurs décennies, à la veille de chaque élection, nous vivons et revivons les mêmes problèmes, alors que nous devons tirer les leçons des années 1999, 2002 et 2010. C’est à nous aujourd’hui de conseiller les autres peuples, nous devons tout faire pour aller vers la paix, la réconciliation et l’unité nationale. »

Poursuivant, l'artiste engagé interpelle ces trois grands leaders politiques sur la nécessité de prendre leur retraite et de passer la main. « Je voudrais enfin, respectueusement dire au président Alassane Ouattara, au président Henri Konan Bédié, au président Laurent Gbagbo de renoncer à se présenter aux prochaines élections présidentielles et d’être des exemples pour l’Afrique, de rentrer dans l’histoire par la grande porte », a-t-il préconisé, avant d'ajouter : « Car, la paix, la stabilité de notre pays dépend de vous ».

Cet appel lancé par Tiken Jah Fakoly sera-t-il entendu par les personnes visées ?



Les commentaires
Prochainement disponible...