Des violences meurtrières qui ont secoué Béoumi les 15, 16 et 17 mai derniers ont été loures de conséquences. Le procureur de Bouaké chargé de mener les enquêtes sur ce qui s’est passé vient de rendre son rapport.

Béoumi, le bilan des affrontements Baoulé – Malinké

Le Procureur de la République près le tribunal de Bouaké était face à la presse, ce lundi, pour faire le point des enquêtes sur les tragiques évènements de Béoumi. Koné Braman a d’entrée annoncé que 22 personnes, dont Konan Saint Rodolphe, attaché de communication du Maire de la localité, liées directement ou indirectement à ces violences, ont été interpellées et placées sous mandat de dépôt.

Le chef du parquet précise que ces personnes avaient en leur possession des fusils de chasse et des machettes sans autorisation administrative. Le procureur ajoute par ailleurs que le bilan humain et matériel de ces affrontements intercommunautaires est très lourd. 14 morts, dont 09 Malinké, 04 Baoulé et 01 corps inconnu. Le bilan s’est alourdi d’autant plus que certains grands brulés ont succombé à leurs blessures. D’importants dégâts matériels ont également été enregistrés.

Tout en indiquant que le calme est effectivement revenu à Béoumi, le procureur de Bouaké prend l’engagement de faire toute la lumière sur ces évènements.

Notons qu’une simple altercation entre un chauffeur de taxi-brousse malinké et un conducteur de moto-taxi baoulé a entraîné cette bataille rangée entre les deux communautés.