Côte d'Ivoire: Les avocats français du PDCI ne lâchent pas Ouattara

Henri Konan Bédié a reçu les avocats de son parti politique

Les avocats du PDCI en compagnie de Bédié
Par K. Richard Kouassi
Publié le 10 juillet 2019 à 10:17 | mis à jour le 10 juillet 2019 à 10:54

Henri Konan Bédié, président du PDCI (Parti démocratique de Côte d' Ivoire), est actuellement en séjour sur les bords de la Seine. L'ex-président ivoirien devrait avoir une rencontre avec son "petit frère", Laurent Gbagbo. Mais avant, le "sphinx" de Daoukro a eu un entretien avec les avocats français de son parti politique.

Les avocats du PDCI parlent à Bédié

Me Emmanuel Marsigny et Me Romain Dupeyre, tous deux avocats au barreau de Paris, ont été commis pour défendre les droits du PDCI dans l'affaire de l'utilisation frauduleuse du logo du doyen des partis politiques ivoiriens. En effet, Henri Konan Bédié et les siens reprochent au régime d' Alassane Ouattara de faire illégalement usage de son logo au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). On se rappellee qu'en juin dernier, le chef de file du Parti démocratique de Côte d' Ivoire avait mis Maurice Kakou Guikahué en mission afin "de mener avec succès les actions judiciaires relatives au retrait du logo du PDCI-RDA de celui du parti unifié RHDP".

Au cours des législatives d'octobre 2018, le PDCI avait déjà saisi la Cour suprême dans cette affaire, mais s'était heurté à un échec. L'instance judiciaire s'était déclarée incompétente. Loin de baisser les bras, le parti né en 1946 s'est tourné vers le juge des référés du tribunal de première instance d' Abidjan. "(...) Lorsque la chambre a estimé qu’elle n’était pas compétente pour apprécier, pour le moment, la régularité ou non de l’utilisation du logo PDCI par les candidats RHDP, nous avons décidé de porter cette question devant le juge ordinaire", s'était exprimé Me Gohoré Emile Suy Bi, avocat du PDCI.

Des mois plus tard, Henri Konan Bédié ne lâche pas du lest. L'ancien chef d'Etat, déposé par un coup de force militaire le 24 décembre 1999, a eu une séance de travail avec Me Emmanuel Marsigny et Me Romain Dupeyre, à Paris. Selon des informations livrées par ces hommes de loi, les choses vont mieux, juridiquement pour le Parti démocratique de Côte d' Ivoire, car "il y a énormément d'acquis et des efforts soutenus sont en cours pour protéger tout le patrimoine matériel et immatériel du PDCI-RDA".



Les commentaires
Prochainement disponible...